Land Rover Discovery SVX : Offroader et V8

Jaguar et Land Rover ont créé il y a quelques années le département Special Vehicle Operations, ou SVO, qui nous propose depuis des créations franchement cool partant de la Project 7, au Range SVR et plus récemment la XE Project 8. A chaque fois, l’idée est de proposer une version bien spécifique d’un modèle de la gamme, et pour Francfort, c’est le Land Rover Discovery qui s’offre une version SVX.

Contrairement à son grand frère Range Sport SVR, l’idée ici est de proposer un véhicule axé sur le tout-terrain tout en utilisant un bon gros V8 parce que c’est cool. En effet, sous le capot, nous retrouvons le V8 5.0L compressé de 525ch et 625Nm que l’on retrouve notamment sur les F-Type.

Mais le gros des modifications porte surtout sur les suspensions et les aides à la conduite en offroad. On notera une garde au sol plus grande, des suspensions à plus grand débattement ainsi qu’un différentiel à verrouillage central et/ou arrière. Par dessus cela, une couche logicielle est ajoutée avec le Hydraulic Active Roll Control qui gère les mouvements des roues, la motricité et les mouvements de caisse en franchissement. De plus, des système plus traditionnels sont de la partie : contrôle de descente, antipatinage et une gestion de boite de vitesse adaptée au franchissement.

Visuellement, le Discovery SVX ne joue pas la carte de l’exubérance avec l’ajout de protection sur les pare-chocs, la présence de plusieurs anneaux de remorquage pour se tirer de mauvaise situations, ainsi qu’un treuil intégré à l’arrière. Notons aussi que les jantes sont du 20″ chaussées de pneus Goodyear Wrangler.

Land Rover précise pour le moment que le Discovery n’est pas un modèle de série, mais qu’il constitue plutôt un aperçu d’un modèle de série qui devrait arriver l’année prochaine.

EnFonde6 / Fabien est depuis son plus jeune âge un passionné absolu d'automobile dans sa globalité : il aime les 6 en ligne BMW, les Vtec Honda, les V12 Ferrari, les V8 AMG... bref tout ce qui a une âme ! A ses heures perdues, il est administrateur et rédacteur en chef de Planete-GT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *