DS 7 Crossback : le SUV premium français entre en scène

DS entre en scène avec son premier SUV, le DS 7 Crossback se veut premium à souhait avec tout un tas de nouvelle technologie made in PSA.

Après Peugeot et son Concept Instinct, c’est au tour de DS de vivre son heure de gloire avec l’arrivée de son premier véhicule produit en tant que constructeur à part entière. Les choses sérieuses commencent pour la marque qui à travers ce DS 7 Crossback, premier SUV du constructeur, va devoir prouver son intérêt dans le groupe PSA et face à un Peugeot qui monte en gamme avec succès.

Officiellement la présentation est prévue pour 14 heures mais les sessions presses ont déjà commencé et les images commencent à arriver sur internet. On voit donc enfin apparaître la nouvelle vision DS et la bonne nouvelle c’est qu’il semble enfin y avoir un gros effort de fait pour que ce DS 7 Crossback aient des atouts à mettre en avant.

Sur la question du style, il faudra attendre de voir le SUV au réel pour émettre un véritable avis. Ce qu’on peut déjà dire c’est qu’il semble plus réussi que ce que l’on pouvait penser à travers les photos volées qui étaient sortis un peu plus tôt. La face avant se veut imposante et j’ai l’impression qu’au final, elle n’est pas aussi incohérente que ça. C’est plus à travers du profil et de la face arrière que j’ai du mal à lire une identité DS. Le véhicule me paraît très lambda et proche de bien des lignes de SUV, mais ce n’est que mon avis.


Maintenant parlons de l’habitacle et de la technologie ou DS semble avoir voulu intégrer ses meilleures cartes. L’ambition premium est perceptible dans le travail intérieur, on retrouve les technologies PSA à travers l’écran derrière le volant façon 3008 et l’écran tactile centrale qui est toujours un centre de commande multimédia. Le choix d’intégration de l’écran en superposition du tableau de bord est un choix surprenant mais il faudra voir ce que donne le rendu au réel. Sinon l’objectif premier est clairement le confort à travers l’utilisation de cuir nappa ou de bois véritable. DS a fait les choses biens pour que ses clients se sentent mis en valeur avec la DS 7 Crossback.


La majorité des grandes forces de la DS 7 Crossback ne sont en réalité pas perceptibles au premier regard. On apprend ainsi l’arrivée de la nouvelle boîte automatique EAT8 et d’une motorisation hybride rechargeable développant 300 chevaux en 4 roues motrices avec une autonomie en full électrique annoncée à 60km.
La conduite semi autonome fait aussi son entrée chez PSA avec le maintien entre les lignes en combinaison avec le suivi du véhicule devant soi et ce jusqu’à 180 km/h. Et ce système intervient également pour le stationnement du véhicule, puisqu’il peut tout faire tout seul.

Très attendu, un nouveau système de suspension pilotée lié à la caméra frontale permet de réaliser une lecture de la route et d’adapter les suspensions en fonctions des imperfections à venir. Accompagné des assistances actives et de la vision nocturne, la DS 7 Crossback devrait s’établir en référence des véhicules intelligents français.

On trouvera 5 motorisations au lancement, un Puretech 130 chevaux et 2 THP de 180 et 225 chevaux pour la partie essence. Côté diesel, les BlueHDi 130 et 180 seront les 2 moteurs disponibles. En fonction du moteur choisi vous aurez la possibilité ou non d’opter pour la nouvelle boîte automatisée EAT8 ou une boîte manuelle.

A l’horizon 2019, on devrait avoir le droit à une motorisation hybride 300 chevaux combinant un moteur THP de 200 et 2 moteurs électriques développant 109 chevaux. Le tout offrira un couple de 450 Nm et surtout avec une batterie de 90 kWh, la DS 7 Crossback pourra rouler en tout électrique avec une autonomie approchant les 60 kilomètres.









HyperFocal: 0

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.