Mercedes-Maybach G650 Landaulet

Mercedes continue de décliner son monstrueux Classe G surélevé puisqu’après le G63 6×6 et le G500 4×4², c’est une version Maybach 650 Landaulet qui est présentée à Genève.

mercedes-maybach-g650-landaulet-11

A la base, ce Classe G est un engin de franchissement formidable grâce à son énorme garde au sol et ses ponts portiques qui permettent d’avoir un espace vide entre les roues avant afin de franchir davantage d’obstacle. Mais en le faisant passer entre les mains de Maybach, le but est surtout de faire l’engin le plus luxueux et déraisonnable possible !

Comme son nom « Landaulet » l’indique, ce G650 est un cabriolet sur sa partie arrière, tout comme l’était notamment la Maybach 62 du même nom. Mais ce n’est pas un Classe G court qui est utilisé ici, puisque cette version limousine offre un espace à l’arrière assez phénoménal en réutilisant notamment des sièges arrière de Classe S.

mercedes-maybach-g650-landaulet-06

D’un point de vue technique, c’est le gros V12 6.0L AMG de 630ch et 1000Nm de couple qui a été choisi pour propulser ce monstre. Notons quand même que la boite de transfert et le différentiel central entièrement verrouillable sont conservés pour le tout-terrain.

Construit à seulement 99 exemplaires, le Maybach G650 Landaulet sera probablement un des derniers Classe G de cette génération. Un nouveau G est déjà en préparation et devrait garder un look très proche, tout en modernisant considérablement sa plateforme.

mercedes-maybach-g650-landaulet-03
mercedes-maybach-g650-landaulet-05

mercedes-maybach-g650-landaulet-08

mercedes-maybach-g650-landaulet-10

mercedes-maybach-g650-landaulet-01

mercedes-maybach-g650-landaulet-02

mercedes-maybach-g650-landaulet-12

mercedes-maybach-g650-landaulet-04

mercedes-maybach-g650-landaulet-07

mercedes-maybach-g650-landaulet-09

EnFonde6 / Fabien est depuis son plus jeune âge un passionné absolu d'automobile dans sa globalité : il aime les 6 en ligne BMW, les Vtec Honda, les V12 Ferrari, les V8 AMG... bref tout ce qui a une âme ! A ses heures perdues, il est administrateur et rédacteur en chef de Planete-GT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *