Essai vidéo : Nouveau Renault Scenic

On part découvrir le Nouveau Renault Scenic et ses motorisations dCi 160, TCe 130 et dCi 110 Hybrid Assist.

Renault continue sur sa lancée et après Twingo, Espace, Talisman et Megane, c’est maintenant au tour de la Scenic de passer dans la nouvelle ère du constructeur au losange. Le défi est de taille puisqu’il s’agit de transformer un véhicule familiale à succès mais pas forcément très séduisant, en un outil toujours aussi pratique mais avec beaucoup plus de sex-appeal si possible. C’est ce que je suis aller vérifier avec l’essai de ce Nouveau Scenic et je vous propose de voir si la mission a été réussie ou non.

Vous avez donc le choix entre l’essai vidéo et ce texte, et bien évidemment les 2 ensemble sont totalement possible, c’est parti !

Nouveau Renault Scenic : un design intelligent

essai-video-nouveau-renault-scenic-dci-110-hybrid-assist (3)

A la question du design, je dois immédiatement reconnaître que Renault arrive très fort avec ce Nouveau Scenic. Quand on connait l’histoire du Scenic, il est évidemment qu’il y avait fort à faire sur le plan esthétique pour réussir à transformer cette familiale en un objet roulant que l’on pourrait qualifier de séduisant. Il me semble pourtant que Renault a relevé le défi avec brio et cela fait plaisir à voir. De là où je me situe, je vois plusieurs inspirations dans ce Nouveau Scenic. C’est un peu comme si les designers avait décidé de reprendre le Captur pour le faire évoluer en un véhicule plus expressif sans pour autant perdre de vue le côté passe partout et très grand public du Scenic.

Ainsi si l’on y s’attarde un peu, on se rend compte que là où une Talisman, une Megane ou même une Twingo ont bien changé, la face avant de ce nouveau Scenic reste assez proche du Captur actuel. Après tout pourquoi complètement modifié un style efficace et passe partout, une fois cette partie solutionné, il ne restait qu’à adapter le reste.

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (11)

Sur le profil, le travail a consisté à introduire plus de dynamisme dans la ligne sans tomber dans l’excès. Pour se faire, plutôt que de sculpté dans la carrosserie, Renault a choisi l’option des grandes jantes 20 pouces qui avait été présenté avec le concept car R-Space. Tout de suite cela permet d’obtenir un véhicule avec une certaine présence. Ensuite la ligne des vitres se veut non linéaire avec une remontée sur la partie arrière, idée astucieuse qui permet de venir intégré une légère hanche au Scenic.

essai-video-nouveau-renault-scenic-4

Cela permet d’avoir un véhicule plus « musclé » c’est subtil, mais assez visible pour effacer ce côté monobloc spécifique aux monospaces des générations précédentes. Le choix d’une livrée bi-ton avec un toit complètement noir répond aussi à cette volonté, le dessin en devient alléger et il ne restait plus qu’à terminer cette approche avec la face arrière. Exit les phares latéraux qui entourait la vitre arrière, cette dernière devient même une partie intégrante du dynamisme avec un dessin qui participe au dynamisme du Nouveau Scenic. Les phares quant à eux sont dans la continuité de cette subtile hanche/épaule qui permet d’avoir un Scenic plus sexy.

Il ne restait plus qu’à terminer leur dessin en les affinant et voila un Scenic fort appréciable. On apprécie d’ailleurs la présence de plastique assez limité en partie basse et qui participe clairement à la réussite esthétique de notre Nouveau Scenic.

Habitacle: fonctionnel et inspiré de l’Espace

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (21)

A l’intérieur, la solution est en réalité déjà connue, Renault a repris le principe utilisé sur le Nouvel Espace et l’a adapté au proportions plus mesurées du Scenic. L’ambition est assez lisible, le confort avant tout ! On est content de retrouver ces sièges très inspirés des fauteuils et ultra accueillants.

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (20)

Ensuite du côté du tableau de bord, il est comme toujours question d’intégré au mieux le centre névralgique d’une Renault actuelle, RLink2 et sa grande tablette tactile. Encore une fois Renault maintient le cap sur le Nouvel Espace et choisie donc de créer une sorte de planche flottante au dessus du tableau de bord qui permet de fortement mettre en lumière cette solution technologique. Le dessin est propre et leur permet d’intégrer une lumière d’ambiance qui sera toujours agréable en conduite nocturne. D’ailleurs avec ce nouveau Scenic, Renault a pris le soin d’offrir un immense pare brise qui a la manière d’un visiospace s’étend largement de chaque côté des montants latérales. Le gain en luminosité est très agréable et permet d’effacer un peu l’immense zone supérieure du tableau de bord. Bon point.

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (17)

Parce que le Scenic se destine avant tout à des familles actives, il se doit d’être extrêmement pratique. Pour répondre à ce besoin, une multitude de rangements sont dissimulés dans l’habitacle du Scenic pour total de 63 litres disponibles. Entre les vides poches, les dessous de sièges, les rangements centrales, ceux sous les pieds ou la boîte à gant coulissante façon tiroir, il y a vraiment de quoi faire. On appréciera également la colonne centrale coulissante. Complètement avancé elle viendra parfaitement s’aligner avec la partie flottante du tableau de bord qui intègre l’écran tactile RLink 2. Le tout en vous permettant de disposer d’un accoudoir et d’un grand emplacement pour ranger ce que vous souhaitez. Ensuite si vous la reculez, vous aurez des portes gobelets et un autre vide poche à votre disposition. Une excellente solution qui devrait plaire à beaucoup de monde que vous soyez en train de rouler ou à l’arrêt.

De l’espace à revendre

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (19)

Côté coffre, avec 572 Litres, il y a tout de même assez d’espace pour ranger pas mal d’affaires en voyage et largement de quoi contenir les courses. On notera en plus que la banquette arrière 2/3 – 1/3 est coulissante et rabattables facilement avec un système pouvant être déclenché à partir du coffre ou de Rlink2.

Comportement routier et Motorisations

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (9)

Sur la route, le Scenic est un bonheur à conduire, le comportement est très sain et ne donne pas l’impression d’avoir un paquebot entre les mains. Pourtant les premières heures de conduite demande une certaine adaptation. En effet la nouvelle architecture du Nouveau Scenic fait perdre un peu de visibilité sur le pourtour environnant. On a l’impression d’être au volant d’un véhicule très large et par moment, vous serez peut être obligé de lever un peu la tête pour vous assurer que ça passe.

Nous avons eu l’occasion de tester 3 motorisations avec un coup de coeur particulier pour le dCi 160. Puissant et avec un couple disponible à volonté, il offre du répondant quand on le souhaite. La boite manuelle aidant certainement, c’est clairement la solution de choix pour ceux qui aiment un véhicule autorisant des dépassements rapide et un agrément de conduite de qualité. Le moteur essence TCe 130 en boîte EDC nous a lui paru trop sage et certainement destiné au bon père de famille qui n’aime pas trop la folie.

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (4)

Certainement aseptisé dans sa configuration, même le mode sport disponible avec le système MultiSense, ne nous aura pas permis d’atteindre un niveau de répondant appréciable. Il vous faudra anticiper vos manœuvres les plus périlleuses si vous ne souhaitez pas vous retrouver à attendre d’être à la vitesse nécessaire. En dehors de cela, c’est un plaisir à prendre en main avec un confort de conduite de qualité. La boîte automatique EDC faisant bien son oeuvre, l’ensemble est plus que fonctionnelle pour ceux à qui ce niveau de puissance suffirait.

essai-video-nouveau-renault-scenic-dci-110-hybrid-assist (4)

Enfin nous avons eu l’occasion de tester le moteur dCi 110 équipé du système Hybrid Assist. Ce système qui arrivera un peu plus tard dans les concessions Renault permet de bénéficier d’une motorisation hybride à faible coût, le surcoût étant de 1100 €. Grâce à ce système, vous pourrez bénéficier d’un couple disponible plus tôt, cela permettant de combler les lacunes du moteur turbo. L’apport est assez subtil et ne vous attendez pas à être transcendé dès la première utilisation. C’est d’ailleurs sur le long terme que cette approche devrait avoir le plus de sens. En effet, il devrait permettre de diminuer la consommation moteur et c’est toujours amusant d’essayer de recharger la batterie électrique.

Succès en vue pour le Nouveau Scenic !

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (22)

Ce Nouveau Renault Scenic est fort surprenant, agréable surprise, il faut reconnaître que le temps passé à son volant fut plus que plaisant. Renault a visiblement compris pas mal de chose à travers ses différentes réalisations précédentes et applique une recette intéressante sur ce Nouveau Scenic. Avec un style en rupture avec les générations précédentes sans pour autant perdre de vue les attentes de la clientèle visée. Le Scenic devient plus mature tout en réussissant à se doter un design multi générationnel qui devrait plaire à beaucoup. Pratique et clairement pensé pour une vie à bord évolutive et pouvant être personnalisé, il est difficile d’imaginer que cette nouvelle génération du Scenic ne fasse pas un carton sur le marché. Tout cela est à confirmé dans le temps mais je ne peux que vous conseiller d’aller y jeter un oeil si ce que je vous ai présenté plus haut vous a fait de l’oeil.

essai-video-nouveau-renault-scenic-4 (2)

essai-video-nouveau-renault-scenic-4 (1)

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (23)

essai-video-nouveau-renault-scenic-dci-110-hybrid-assist (1)

essai-video-nouveau-renault-scenic-tce-130-dci-160 (7)

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.