C-462 en Espagne : Une route immanquable ?

Il y a quelques semaines, Ford postait une série de vidéo avec l’excellent Steve Sutcliffe pour nous faire découvrir les plus belles routes d’Europe. Sauf qu’ils ont décidé de s’attaquer à des morceaux moins connus que les Stelvio, Turini ou encore Transfăgăran (dont Kwamé vous parlera bientôt). Nous sommes allés vérifier sur le terrain l’une d’entre elles, la C-462 en Catalogne.

Précision importante : Contrairement à ce que pourrait faire penser cet article, il n’est pas du tout sponsorisé. La voiture utilisée est ma GT86, et l’essence brûlée a été payé sur mes fonds propres. Mais étant un fan absolu de roadtrips et ne connaissant pas cette route, j’ai fais un détour pour aller la découvrir pendant mes vacances!

Comme expliqué dans la vidéo, cette route longue de 90km environ a pour particularité de ne pas servir à grand chose. Cela veut dire une chose très appréciable : pas de vélo, pas de camping car, par de touriste à 40km/h. On notera juste la possibilité de quelques camions sur la première portion. On s’embarque donc dans une longue portion de route sinueuse déserte pour notre plus grand plaisir !

C-426-1

La route commence dans une vallée avec des morceaux larges et moyennement sinueux qui en font une section rapide qu’on enroule sans quasiment jamais freiner jusqu’à un peu après le barrage et le lac.

C-426-4

Par la suite, on s’oriente vers une route de montagne qui n’est plus avec deux voies distinctes, attention en face donc, même s’il n’y a quasiment personne. Ça monte, zigzague, avec des épingles et virages serrés toujours sur une route très bien surfacée sur laquelle on peut avoir un « gros » rythme : indéniablement mon passage préféré. En haut, on arrive à un col duquel on apprécie une vue sympathique sur les alentours afin de faire refroidir la mécanique qui a hurlé toute la montée en résonnant sur les parois de la montagne.

C-426-7
C-426-8

On enchaîne ensuite avec une descente assez longue à travers des paysages vallonnés et très beaux dans lesquels la route se dégrade peu à peu. En effet, la vidéo ne le mentionne pas, mais les routes sont bien plus bosselées/défoncées et pleines de gravillons vers la fin.

C-426-10

Au global, sans être un lieu absolument inoubliable, la C-462 restera pour moi un excellent souvenir que je recommande à ceux qui aiment conduire.

C-426-2
C-426-3
C-426-5
C-426-9
C-426-6

EnFonde6 / Fabien est depuis son plus jeune âge un passionné absolu d'automobile dans sa globalité : il aime les 6 en ligne BMW, les Vtec Honda, les V12 Ferrari, les V8 AMG... bref tout ce qui a une âme ! A ses heures perdues, il est administrateur et rédacteur en chef de Planete-GT.

2 Comments

  1. Le_TAV

    31 juillet 2016 à 3:07

    Salut Fabien tu pense quelle peut être sympa en moto aussi?

  2. Fabien

    1 août 2016 à 1:56

    Sympa oui je pense, mais la fin est vraiment dégeulasse avec les graviers, donc en moto ça doit vraiment pas être très agréable, voire dangereux. Mais le reste est top !