Essai vidéo: Nissan GT-R Nismo

Nissan GT-R Nismo, on a pris le volant de la version la plus puissante des GT-R avec 600 chevaux sur circuit ! C’est à découvrir en vidéo, texte et photos.

GT-R, rare sont ceux d’entre vous qui ne sauront pas de quelle voiture je parle à la simple évocation de ces 3 lettres. Une supercar à l’approche particulière qui a su s’ériger comme une référence incontestable et faire trembler toutes la concurrence quand il est question de performance. Aujourd’hui j’ai eu l’occasion de prendre le volant de la version la plus puissante qui soit, la Nissan GT-R Nismo, débutons la découverte.

Nissan GT-R Nismo: celle qu’il me faut !

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (3)

La Nissan GT-R ne passe par 4 chemins quand il est question de design et c’est un point fort appréciable. Ici le style est massif et brutal et informe directement sur le niveau de performance que l’on doit pouvoir approcher avec la GT-R Nismo. Il n’y a quasiment pas de fioritures et cette version Nismo réussit à se différencier de la version originale par de petites touches ici et là entre éléments aérodynamique et carbone.

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (35)

C’est à peine si la face avant change tout en réussissant à prendre un peu de muscle. On notera surtout un bas de caisse plus agressif et une calandre légèrement redessinée qui est soulignée par une jupe de caisse noire. Il faut ensuite s’orienter sur la face arrière pour observer un pare choc plus nerveux qui est mis en valeur par le jeu de couleur entre blanc et noir avec le liseré rouge qui permet de contraster l’ensemble. Un bon moyen de faire ressortir les 4 énormes pots d’échappements de la GT-R Nismo de « base ».

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (20)

Dans l’habitacle, la cohérence avec la philosophie extérieur est bien là. Ne vous attendez pas à un excès de luxe, ici Nissan Nismo est aller au plus simple. On se sent presque dans l’habitacle de véhicule de compétition avec l’écran tactile affichant tout un tas d’informations sur la voiture via différents panneaux paramétrables. En dessous vous aurez le droit aux boutons de contrôle de la climatisation et la radio. Enfin les boutons de paramétrages des modes de conduite allant de Confort au mode R sont ceux qui nous intéressent le plus ici.

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (24)

Tout le reste de l’habitacle vous invite à vous concentrer sur la conduite, les sièges Recaro offre un excellent maintien et le volant en Alcantara avec son gros logo GT-R au centre ne sont qu’une invitation à défier les lois de la physique. Dans l’ensemble cet habitacle pourrait presque paraître old school en 2016 et pourtant qu’est-ce qu’il peut être plaisant. Une approche qui est encore plus validée puisqu’elle participe certainement au prix inférieur à la concurrence à ce niveau performance.

Sous le capot

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (19)

La Nissan GT-R Nismo s’équipe toujours du V6 bi-turbo de la version d’origine à la chose près qu’il est ici poussé à 600 chevaux. Une augmentation de puissance possible notamment grâce à l’ajout des turbos de la version GT3. Le couple passant maintenant de 652 Nm et il n’existe pas de données officielles concernant le 0 à 100 km/h mais sachant que sur la version de 550 il était annoncé à 2,8 secondes par Nissan, ça vous donne une idée.

Enfin sachez qu’il existe une version de la Nissan GT-R Nismo encore plus axée sur les performances. Il est en effet possible d’équiper la GT-R Nismo du Pack N Attack. Avec lui oublié les 2 places arrières, vous gagnerez également une ligne d’échappement en titane, un aileron encore plus imposant, une barre anti-roulis avant en plus de celle déjà présente à l’arrière et des modifications aérodynamique qui permettent en théorie d’égaliser le record du Nurburgring en 7:08’679, soit 30 secondes de moins que la première itération de la Nissan GT-R R35.

Découverte sur le Circuit d’Abbeville

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (15)

Pour assimiler toute l’essence d’une Nissan GT-R et même plus d’une GT-R Nismo, il faut simplement en prendre le volant. Sur circuit de préférence et ce que j’ai eu l’occasion de faire et quel bonheur ce fut.

On est dans une voiture qui doit frôler une certaine forme de perfection automobile. Le plaisir n’est pas aseptisé par les assistances et on a réellement l’impression d’être dans une voiture vivante et informative. C’est très intéressant de noter que la voiture offre une puissance impressionnante mais qui demeure moins surprenante que ce j’aurais pu penser. Un launch control vous collera littéralement à votre baquet mais sur la piste le tout paraît totalement maîtrisable sans avoir le sentiment d’être dépassé.

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (28)

Par contre si vous avez pour ambition de pousser la voiture dans ses retranchements, il faudra s’armer de courage car les limites de la GT-R Nismo sont loin, très loin. J’ai réellement étais impressionné par l’efficacité monstrueuse de la voiture, le tout couplé à cette intelligente brutalité qui en font une voiture qu’il faut apprendre à dompter pour aller titiller le meilleur des chronos.

Ça freine fort, vous plongez dans le virage et il vous faudra parfois légèrement corriger la trajectoire d’un train arrière quelque peu joueur, c’est alors que la caisse exprime sa rigidité par quelques grincements avant que vous remettez déjà les gaz pour arriver beaucoup trop rapidement sur le virage suivant. C’est tellement puissant qu’au départ j’ai eu tendance à limiter mon accélération pour enchaîner correctement mes trajectoires sur le circuit court et technique d’Abbeville.

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (29)

J’ai été surpris par le côté très vivant de la voiture qui permet de décupler le plaisir à son volant, ce n’est pas un TGV rivé au bitume façon Audi par exemple. Ici il y a de la vie, on le ressent dans son popotin et au volant et encore je vous en parle du haut de ma petite expérience assez courte et limité par l’envie de ne pas trop en faire. Il suffit de voir Rudy, notre instructeur sur la piste (cf. essai vidéo) pour comprendre que l’on peut vraiment s’amuser avec une GT-R Nismo si on le souhaite. Le tout étant accompagné par un son qui n’est honnêtement pas le plus fantastique que j’ai pu entendre mais assez présent et s’accordant très bien avec Godzilla.

Ce que je retiendrais et qui aurait presque tendance à créer une petite frustration concernant cet essai c’est que la Nissan GT-R Nismo est une voiture qui a tellement à offrir. Capable de pousser à un niveau qu’il faut avoir envie d’aller chercher, elle vous informe en permanence que vous pourriez aller plus loin, plus vite, plus fort en sa compagnie. Mais pour se faire il faut prendre le temps de la comprendre, de la vivre et d’assimiler comment dompter la bête.

GT-R Nismo: une brute maitrisée !

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (5)

Ce n’est pas toutes les sportives qui vous donne ce sentiment, celui d’être en présence d’un monstre qui ne demande qu’à être maîtrisé. Une maîtrise qui en augmentant ne cesse de décupler le niveau de plaisir. Les capacités de la Nissan GT-R Nismo sont juste énorme et on ne peut que vouloir en atteindre les limites.

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (25)

Cette voiture est un beau contre pied à tout ce que peuvent faire les concurrents. Massive, brutale et délaissant l’excès de bling bling pour principalement se préoccuper du plaisir et des performances, la Nissan GT-R Nismo réussit à faire la différence à bien des niveaux. Cette génération de GT-R R35 est présente depuis 2007 et continue à faire du bruit dans le monde automobile et sur les circuits, c’est dire à quel point Nissan et la division Nismo a vu juste.

J’ai pu rencontré une autre de mes légendes automobiles et encore une fois malgré les années, la déception n’a pas été de la partie. En espérant avoir l’occasion de prendre le volant d’une GT-R plus longuement un de ces jours peut-être la toute récente GT-R en version 2016.

essai-video-nissan-gtr-nismo-circuit-600-ch (9)
Merci à Nissan France pour l’invitation !

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.