Peugeot 308 GTi : prise en main entre route et circuit

La Peugeot 308 GTi est passé entre nos mains sur route et circuit. Voici une vidéo embarquée et nos premières impressions.

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (10)

J’ai enfin eu l’occasion de prendre le volant de la Peugeot 308 GTi lors de mon passage au Castellet avec Peugeot. Comme vous avez certainement pu vous en rendre compte, nous n’avions pas eu l’occasion de prendre part aux essais presse puisque pris sur un autre événement. Aujourd’hui je peux vous faire un premier retour puisque j’ai pu prendre en main la bête à la fois sur route et sur circuit.

Vidéo embarquée sur le Driving Center du Castellet

Avant de commencer, vous pouvez profiter de cette vidéo embarquée de la 308 GTi sur le circuit du Driving Center du Castellet. Le son est capté à l’échappement donc c’est mieux et puis ça vous permettra de vous faire une petite idée. Le pilote y va pas trop fort mais il fallait visiblement ménager la monture.

Ensuite avant de débuter on va éviter de refaire le tour du propriétaire puisque je vous avais déjà fait part d’une vidéo de présentation lors de notre passage à Goodwood. Vous pouvez revoir tout ça en vidéo avec Gregory Guilvert ici:

308 GTi : Côté route

Entrons donc dans le vif du sujet avec le comportement routier de cette Nouvelle 308 GTi tant attendue. Je peux vous dire que les premières impressions ont directement été positives. La nouvelle sportive de Peugeot a bien des gênes de RCZ R (notre essai vidéo) dans le sang. C’est clairement plus sage mais redoutablement efficace malgré tout.

essai-peugeot-308-gti-circuit-route

Sur route il est intéressant de constater le tempérament très particulier du véhicule. Si l’on s’en tient à rester à des régimes faibles, elle pourrait presque se faire passer pour une 308 GT. Confortable, plutôt discrète, on pourrait se laisser tromper, il suffit d’accélérer franchement pour percevoir assez simplement que Peugeot Sport est passé par là. Il y a toujours cette sensation d’arrachement de bitume à la poussé et surtout avec l’ajout du différentiel à glissement limité on a l’impression que tout passe. Nous étions en convoi sur les routes aux alentours du Castellet, difficile donc d’aller chercher très loin ce que la Peugeot 308 GTi peut vraiment faire mais cet aperçu est très intéressant.

Peugeot Sport l’avait dit et c’est une réalité, la 308 GTi ne vient pas chercher une Megane RS. Elle se veut pour le coup réellement polyvalente et à priori c’est une voiture facilement utilisable au quotidien sans même que vos passagers ne perçoivent un grain de sa sportivité si vous le souhaitez. Personne ne vous dira que votre voiture est trop brutale ou rigide.

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (6)

Quelques points avec lesquels j’ai eu un peu de mal, le volant, on est toujours sur le petit volant intégré au i-cockpit. C’est certainement une question d’habitude mais déjà que j’ai de grandes mains, ça fait un peu riquiqui, regardez dans la vidéo embarquée. Pareil pour le compte tour inversé, je n’ai pas l’habitude. Il faudrait voir sur un essai longue durée que j’ai bien envie de négocier. Enfin du côté des sièges, ce ne n’est pas les mêmes que la RCZ R, toujours avec un dessin très enveloppant, ici il me revenait un poil sur les épaules (jai le dos large) et en première instance ce ne fut pas le kiff absolu. Je n’y ai plus fait attention assez rapidement. Enfin attention, ici je chipote, tous ces points sont loin d’être rédhibitoire, mais vous pourrez éventuellement les rencontrer également.

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (7)

Le Driving Sport Pack (DSP):
Autant sur la 308 GT version Diesel, j’ai pu apprécié et trouvé un certain intérêt au Driving Sport Pack, mais sur la 308 GTi non merci sur un point. Le son moteur gonflé qui passe à travers les enceintes, je ne suis pas fan. Ce n’est pas une mauvaise chose que Peugeot le propose, il faudrait simplement autorisé son activation ou non dans une interface de personnalisation du DSP. J’en avais déjà discuté avec Peugeot et on m’a dit que ça devrait arrivé, espérons.

Autrement le son de la Peugeot 308 GTi est pas inintéressant, dans l’habitacle c’est un poil trop discret, on en voudrait plus. Et pourtant quand on tend l’oreille il semble qu’il y ait notes intéressantes à faire remonter dans l’habitacle mais bon, n’oublions pas les intentions un peu tempérée de cette nouvelle GTi.

308 GTi : Côté circuit

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (4)
Le meilleur moyen de capter le gap qu’offre la 308 GTi par rapport à toutes les autres déclinaisons de la gamme 308 c’est d’aller exploiter ses capacités sur circuit. Il se trouve justement que j’ai eu l’occasion d’aller faire un tour avec sur le Driving Center du Castellet. La petite boucle m’a permis d’entrevoir rapidement les possibilités offerte la dernières des productions Peugeot Sport.

Ce qui est plus ou moins bluffant sur cette 308 GTi c’est que même en conduite sportive, la voiture fait preuve d’un talent assez surprenant pour ne pas vous brutaliser. Il semble que les équipes Peugeot Sport ait trouvé le juste milieu pour atteindre un équilibre intéressant. En écrasant l’accélérateur on sent que la voiture gère très bien les 270 chevaux et on a même l’impression qu’il y a de la place pour plus. Le comportement est très sain et même si effectivement certains pourrait attendre un poil plus de rigidité, il faut reconnaître que la 308 GTi fait le boulot sur circuit.

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (5)
La poussée est appréciable, le freinage efficace et à vrai dire pour exploiter l’efficacité offerte en courbe grâce au différentiel à glissement limité, il faudra s’être levé tôt. La voiture est incroyablement bien posé sur 4 roues et motrice partout. C’est un peu le ressenti offert lorsqu’un athlète se chausse de crampons sur une piste, il faut vraiment le vouloir pour décrocher. Ce sentiment est très plaisant car il est en quelque sorte en opposition avec ce qu’on peut ressentir dans l’habitacle si l’on est pas au volant.

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (12)

Un aperçu qui donne envie

Cette Peugeot 308 GTi est la démonstration d’un joli travail de Peugeot Sport. Là où j’ai trouvé la 308 GT en version THP 205 un poil trop fade dans une entame d’approche à la sportivité, la 308 GTi crée un véritable gap.  Certains en voudront certainement encore plus et on espère réellement que Peugeot s’est un peu retenu sur cette version pour laisser de la place à la suite. Car si ici la marque au lion joue la carte de la polyvalence, il serait intéressant de voir ce une approche un poil plus hardcore pourrait donner. On pense évidemment à la Peugeot 308 R Hybrid qui nous a fait de l’oeil dernièrement mais peut être que la 308 GTi se donnera les moyens de venir titiller les conducteurs qui en veulent encore plus quitte à perdre en confort.

Pour les fans de Peugeot, je vous conseille de ne pas trop vous éloigner du site. J’espère également pouvoir vous proposer un essai complet et vidéo de la Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport. Affaire à suivre…

peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (11)
peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (9)
peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (3)
peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (1)
peugeot-308-gti-video-circuit-essai-castellet (2)
essai-video-peugeot-308-gti-castellet

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.

2 Comments

  1. Demors

    11 avril 2016 à 4:14

    Par pitié! Il y a des correcteurs! Article truffé de fautes d’orthographe, d’accords, de conjugaison. Français version charabia, c’est une honte pour un journaliste. Et puis l’ensemble est décousu, sans plan. Une vraie catstrophe…

  2. Kwamé

    11 avril 2016 à 10:35

    @Demors: Parfois je m’applique et parfois je n’ai pas le temps. Je ne suis pas journaliste, je suis une simple personne qui prend de son temps pour partager mes impressions sur des véhicules que j’ai l’occasion d’essayer. En l’occurrence j’ai une vie à côté et cette article a été écrit à la demande des gens qui nous suivent alors que j’ai également publié 3 vidéos dans la même semaine autour de cet événement Peugeot, c’était la course.

    Désolé si j’ai choqué votre rétine, mais à notre tout petit niveau, c’est parfois difficile d’être bon sur tous les plans.