Essai vidéo : Abarth 695 Biposto

Nous sommes parti découvrir l’Abarth 695 Biposto, la version ultime de la marque au scorpion avec sa boite à crabot. Une sportive surprenante sur les routes des spéciales du Monte Carlo.


banniere site

L’Abarth 695 Biposto, c’est un peu le monstre ultime de la gamme ou comment la marque au scorpion opère une démonstration de force à travers un véritable véhicule de série quand d’autres en aurait fait un show car réservé à quelques événements dispersés au cours de l’année.

Ici il est question de sport, de fun et de jolie mécanique. Abarth a souhaité s’en tenir à l’essentiel et au privilège de quelques folies qu’on ne regrettera pas. En fait la Biposto est un coup de coeur, un point c’est tout. Vous pouvez voir mon kiff dans la vidéo ci-dessus et pour plus de détails c’est ci-dessous.

Abarth 695 Biposto : Présentation

essai-video-abarth-695-biposto (23)

Sur le papier, la liste des modifications apportées pour mettre au point la Biposto donne le sourire. Le moteur 1,4 Turbo Jet est porté à 190 chevaux, simplement le plus puissant de la gamme. Le poids est rapporté à 997 kilos avec des suppressions ici et là. Les pares chocs sont en carbones par exemple, oubliez, les places arrières, les contre portes laissent places à de simples panneaux plats équipés d’un filet en partie basse pour vider ses poches si besoin. Même la climatisation et l’autoradio disparaîssent, l’essentiel je vous dis !

essai-video-abarth-695-biposto (7)

Tout un tas d’amélioration mécanique viennent faire de la 695 Biposto, la plus performante des petits monstres que sont les modèles Abarth sur base de Fiat 500. On est plus dans la recherche de polyvalence d’une version 595, ici l’orientation est radicale et ç’est plaisant à observer.

D’un point de vue esthétique, cela ne m’étonnerait pas qu’un oeil non avisé ne décèle pas directement les différences entre une Abarth 595 et la 695 Biposto si ce n’est le kit large. Au départ cette relative sobriété esthétique était un petit bémol pour moi,  face à une voiture qui se veut plutôt radicale.

essai-video-abarth-695-biposto (21)

Après en avoir pris le volant, mon opinion s’est équilibré, la 695 se conduit plus qu’elle ne se regarde, c’est à partir de là qu’elle devient de plus en plus belle. Sa relative discrétion est finalement un bon point. Seul les connaisseurs sauront identifier la beauté et la véritable histoire de ce petit monstre qui cache plutôt bien son jeu si on ne prend pas le temps de la regarder en détail, on y reviendra.

essai-video-abarth-695-biposto (22)

A l’intérieur, c’est beau et ça transpire l’esprit de la compétition automobile. Notre version full option laisse apparaître du carbone un peu partout. Le data logger se tourne vers le pilote, le harnais 4 points Sabelt ne demande qu’à vous coller bien fort à votre siège. Les trappes des vitres en polycarbonate sont le petit plus qui viennent marquer encore un peu l’esprit compétition. Ouvrez le coffre et vous aurez alors une belle vue sur la coque carbone des sièges, l’arceau central est la pièce magique du coffre qui a délaissé ses sièges arrières au profit de vos sensations, c’est ça qu’on veut voir.

Monstre de la route, tout simplement !

essai-video-abarth-695-biposto (25)

Dans les premiers instants de conduite, la difficulté première consiste à s’habituer à la particularité de la boite à crabot. Les premiers passages de rapports se font avec un accoup un peu violent mais surprenant. C’est un bijou qu’il faut savoir apprivoiser et qui préfère d’ailleurs être traité de manière sportive plutôt que civilisé. Mais pour le moment nous sommes sur une départementale avec un peu de traffic et la Biposto qui se comporte plutôt bien nous fait comprendre que ce n’est pas son meilleur terrain de jeu.

Par chance après une bonne grosse liaison nous arrivons dans les routes de cols (celle de la vidéo) et c’est là que j’ai découvert la magie de la Biposto ! J’en profite pour installer le harnais 4 points histoire de vivre l’expérience jusqu’au bout et lance la bête. Ce qui frappe de suite, c’est l’efficacité du châssis sur la route, on a toujours ce sentiment de petit Kart collé à la route que l’on avait déjà pu découvrir sur l’Abarth 595 50ème anniversaire mais ici le sentiment est bien plus fort.

Aidée par ses suspensions très rigide, la caisse ne bouge pas et encaisse la route avec rage, le moteur fait un gros boulot et pousse fort. D’ailleurs il faut bien s’accrocher au volant car malgré le différentiel les sorties de virage et autres accélérations plein gaz à faible régime donne du fil à retordre à la Biposto qui n’a pas spécialement envie de tirer tout droit. C’est une voiture qu’il faut dompter mais sans pour autant rendre l’exercice trop périlleux.

essai-video-abarth-695-biposto (12)
Chaque passage de rapport se fait dans un clac métallique associé à une gestuelle propre à la boite à crabot, les débattements sont cours et relativement précis même s’il m’arrivera de rater quelques tombées de rapports en seconde. Pas de doute, on s’y croirait ! A quelque chose près je pourrais me prendre pour un pilote de rallye. La direction est ferme, le freinage à un véritable mordant et le son moteur revient plutôt bien dans l’habitable, le son engendré par la ligne Akrapovic à un côté rageur et on en voudrait encore plus.

La boite a crabot, vous donne l’impression d’avoir une boite auto mais en manuel, la rapidité d’exécution au passage de rapport est formidable et surtout je ne sais même pas si je l’ai exploité à 50%. C’est beau !

essai-video-abarth-695-biposto (17)
Après chaque session musclé, il faut sortir les mouchoirs car la 695 Biposto vous donne chaud bien calé dans votre siège Sabelt via le harnais 4 points. On vous rappelle qu’il n’y a pas de clim, le bonheur nécessite de souffrir un peu parfois.

J’aurais pu regretter qu’Abarth ait choisi de garder le volant standard que l’on retrouve sur les voitures de la gamme, surtout vu le prix, l’esprit et l’orientation de la Biposto mais finalement il tient dans la main et ne tue en rien le fabuleux kiff que j’ai pu ressentir dans ma petite session sportive. Du bonheur, du vrai, du pur bonheur !

essai-video-abarth-695-biposto (27)
Mention spéciale pour la session embarquée avec Renaud Poutot, ancien pilote officiel Abarth en Rallye qui a nous démontre que cette Abarth 695 Biposto c’était du sérieux. Il lui en a mis plein le dessous de caisse et elle a tout encaissé sans broncher un seul instant. A noter que le modèle utilisé pour les baptêmes était celui que j’ai conduis un poil plus tôt et qui est reparti l’après midi pour la suite des essais journalistes. Je vous dis, la Biposto c’est du solide !

La liste des options

essai-video-abarth-695-biposto (20)
Je vous le disais plus haut, nous avons eu la chance de conduire l’Abarth 695 Biposoto dans sa version full option. On parle d’un modèle à 68 500 € et même si le prix paraît complètement allumé. Le bonheur apporté par l’expérience que cette voiture peut vous procurer me laisse à penser que cela vaut le coût à quelque chose près.

Le prix de départ est de 40 500 € mais plusieurs kits en option viennent parfaire la voiture.

Kit Boite à Crabot
Le premier et certainement celui qui est à mon sens le plus incontournable est le « Kit Boite à Crabot ». Pour la modique somme de 10 000€ vous aurez le droit à une des meilleures solution en terme de boite manuel. Ici offerte dans une configuration à 5 rapports dans une grille en H, il sera difficile de ne pas se sentir tel un pilote une fois le levier en main avec le claquement à chaque passage de rapport. De plus avec le différentiel il vient réellement parfaire le ressenti et les performances en conduite.

Le Kit Piste : 5000€
Pour parfaire l’esprit sportif dans l’habitacle, le kit piste permet d’avoir le droit aux sièges Abarth Corse Sabelt avec la coque en fibre de carbone, les harnais 4 points (la ceinture habituelle est toujours présente), le data logger et un casque personnalisé.

Le Kit Carbone et Vitre Compétition : 5000 et 4000 €
Si vous souhaitez pousser le vice jusqu’au bout, ces 2 kits sont là pour vous. Le kit carbone autorise encore plus de touche de carbone avec la planche de bord, les panneaux et montants de porte avant et arrière et les coques de rétros.
Le kit vitre compétition permet quant à lui de remplacer les vitres électriques habituelles par une version plus légère en polycarbonate doté de trappe des fois que vous ayez besoin d’un peu d’air.

695 Biposto : j’en veux une !

essai-video-abarth-695-biposto (26)

Abarth a totalement réussi son pari avec la 695 Biposto, c’est une vraie voiture de passionnée qui ne compte pas. Capable d’avaler la route d’une manière totalement folle, elle ne devrait pas décevoir ses propriétaires et les inciter à repousser leurs limites pour profiter au mieux de ce petit bolide.

Ce qui est plaisant avec la Biposto, c’est que c’est ce que j’appelle une voiture réaliste. Pas besoin d’être à 200 pour prendre du plaisir. Parfois 190 chevaux, une voiture bien faite et une route sinueuse suffisent largement à provoquer des sensations qu’on aurait pas attendu. Voila l’Abarth 695 Biposto, c’est un cocktail de sensations et ça me va très bien.

Alors le prix peut faire mal, surtout maintenant que j’ai gouté la version full option, mais si j’avais les sous, un soupçon de folie et l’envie d’une vraie voiture sportive à l’esprit compétition, oui je pourrais bien épouser une 695 Biposto.

Un très grand merci à l’équipe Abarth et Renaud Poutot pour cette superbe journée d’essai.

essai-video-abarth-695-biposto (6)

Abarth 695 Biposto : Galerie photos

 

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.