Reportage au Musée Ferrari à Maranello

Je l’avoue, en voyage en Italie avec ma chère et tendre, mon âme de passionné d’automobile a tout de même repris le dessus. Une petite journée, une seule journée, je vais dévier des merveilleux lacs et des belles villes italiennes pour découvrir une spécialité locale, un produit du terroir, l’une des productions italiennes les plus connues au monde : la Ferrari.

Un pèlerinage, tout simplement.

Il est 9h, après un reveil matinal dans un Bed & Breakfast près de Modène, je suis surexcité à l’idée de rejoindre ce lieu de pèlerinage. Avec ses 69ch, ma Fiat 500 de location apparaît un peu moins excitée en revanche, tant pis, nous sommes à 15min ! On passe un rond point avec un énorme cheval cabré, sur la droite, l’usine Ferrari est là, comme dans les images vues depuis ma plus tendre enfance. On continue encore quelques kilomètres dans la ville, on croise une 458 Italia, on remarque une F12 Berlinetta garée dans un coin, on entend une Testarossa arriver. L’ambiance est là, le musée aussi : c’est parti pour une visite, suivez-moi !

Musee-Ferrari-2

Billets achetés, on entre et on se retrouve face à un prototype de Ferrari 365 GTB4, avec un avant très particulier. Je ne connaissais pas !

Musee-Ferrari-365-GTB4-Prototipo-1968-1

Vieilles gloires de la Formule 1

Puis on enchaîne avec un grand espace dédié à la Formule 1 : 166, 555, 312, F126, F300 et même quelques prototypes comme la 312 B3 Spazzaneve (prises d’air à l’avant au lieu de sur les côtés, jamais utilisé en course) ou bien la Pininfarina Sigma.

Musee-Ferrari-166-F2-1
Musee-Ferrari-312-B2-F1-1971-1
Musee-Ferrari-555-F1-1955-1
Musee-Ferrari-F1-312-B3-Spazzaneve-1
Musee-Ferrari-F1-F300-1998-1
Musee-Ferrari-F1-1-2
Musee-Ferrari-F-126-CK-1981-2
Musee-Ferrari-Tipo-637-Cart-Indy-1987-1

Avant de monter, on bavera quand même un peu sur la fantastique 512 S, une des plus belles voitures de course si vous voulez mon avis.

Musee-Ferrari-512-S-3
Musee-Ferrari-512-S-1
Musee-Ferrari-512-S-2

Ferrari et les 4 roues motrices

A l’étage, on découvre un petit espace dédiés aux 4 roues motrices avec un prototype de 408 4RM en face la FF, premier modèle de série à 4 roues motrices de la marque. Derrière cette pièce, notons un grand hall avec tous les trophées de F1 et des F1 modernes.

Musee-Ferrari-408-4RM-Prototipo-1988-1
Musee-Ferrari-FF-1

Là, j’ai bavé, pour rester poli.

Puis on monte tout en haut. Là, mon regard se pose immédiatement sur la 250 GT SWB accompagnée de la 250 GTO, de pures merveilles de style.

Musee-Ferrari-250-GT-Berlinetta-SWB-1959-1
Musee-Ferrari-250-GTO-1962-2
Musee-Ferrari-250-GT-Berlinetta-SWB-1959-4
Musee-Ferrari-250-GT-Berlinetta-SWB-1959-2
Musee-Ferrari-250-GTO-1962-1

Face aux lignes élégantes, la F40 LM y oppose une brutalité folle qui me rappelle combien j’ai pu user mes miniatures de F40 étant enfant. Elle est juste démente !

Musee-Ferrari-F40-LM-1
Musee-Ferrari-F40-LM-2
Musee-Ferrari-F40-LM-3
Musee-Ferrari-F40-LM-4

J’ai beaucoup apprécié la 250 LM, avec son drapeau français comme bande centrale.

Musee-Ferrari-250-LM-1963-1

On parle encore de la France avec une très belle 250 GT Tour de France…

Musee-Ferrari-250-GT-Berlinetta-Tour-de-France-1956-1
Musee-Ferrari-250-GT-Berlinetta-Tour-de-France-1956-1-2

La Ferrari 360 Modena aurait pu être elle

Petite découverte à côté de tous ces monstres sacrés, une maquette de style qu’avait proposé Italdesign et qui n’a pas été retenue par Ferrari. Intrigante, un peu sage mais finalement plus jolie que la 360 Modena que je n’ai jamais réussi à vraiment aimer.

Musee-Ferrari-360-Modena-Maquette-Italdesign-1
Musee-Ferrari-360-Modena-Maquette-Italdesign-2

Ferrari Special Project : Uniques ou presque

Passons ensuite à une salle dédiée aux modèles rares et récents développés par Ferrari pour quelques clients fortunés. Malheureusement, une bonne partie ne sont que des maquettes, l’exemplaire unique étant aux mains de son propriétaire.

On y retrouve la SP12 d’Eric Clapton, basée sur une 458 Italia et qui évoque la 512BB ainsi que la Sergio en hommage à Sergio Pininfarina, aussi basée sur une 458.

Musee-Ferrari-SP12-EC-1
Musee-Ferrari-SP12-EC-2
Musee-Ferrari-Pininfarina-Sergio-1

Puis 3 réinterprétations de la F12 Berlinetta : la SP America, modèle unique, la F12 TRS elle-aussi unique et la F60 America qui est produite à 10 exemplaires seulement.

Musee-Ferrari-F12-SP-America-1
Musee-Ferrari-F12-TRS-1
Musee-Ferrari-F12-TRS-2
Musee-Ferrari-F12-F60-America-1
Musee-Ferrari-F12-F60-America-2

Notons aussi la présence d’un trio de LaFerrari un peu particulier. La première est l’exemplaire initial et terminé qui a été validé par la direction à l’issue de son développement, la seconde est LaFerrari FXX K, une voiture dédiée à la piste d’une violence visuelle absolue. Enfin, la troisième est la F150 Laboratorio qui a été utilisée pour le développement de la FXX K, mais a aussi été utilisée pour envisager un engagement en championnat d’endurance (sans suite pour le moment).

Musee-Ferrari-LaFerrari-1
Musee-Ferrari-FXX-K-LaFerrari-1
Musee-Ferrari-FXX-K-LaFerrari-2
Musee-Ferrari-FXX-K-LaFerrari-3
Musee-Ferrari-F150-Laboratorio-FXX-LaFerrari-1
Musee-Ferrari-F150-Laboratorio-FXX-LaFerrari-2

Sexy Barchetta

Voila, je me dirige maintenant vers la fin du musée, avec une superbe 550 Barchetta qui rend la comparaison avec sa soeur 599 SA Aperta assez cruelle ! (rien que la grille de boite de vitesse manuelle me rend tout chose 😀 )

Musee-Ferrari-550-Barchetta-1
Musee-Ferrari-550-Barchetta-2
Musee-Ferrari-550-Barchetta-3
Musee-Ferrari-599-SA-Aperta-1

C’est fini, oui mais non… direction Modène !

Me voici dehors, finalement légèrement déçu par la taille relativement faible du musée. Peut-être avais-je secrètement fantasmé sur le fait de voir toutes les Ferrari du monde ?
Mais, si ce musée se termine pour moi, j’ai aussi appris quelque chose ce matin : il existe un autre musée à quelques kilomètres d’ici, le Musée Enzo Ferrari de Modène. Et croyez moi, il valait le détour… Je vous en parle bientôt 😉

EnFonde6 / Fabien est depuis son plus jeune âge un passionné absolu d'automobile dans sa globalité : il aime les 6 en ligne BMW, les Vtec Honda, les V12 Ferrari, les V8 AMG... bref tout ce qui a une âme ! A ses heures perdues, il est administrateur et rédacteur en chef de Planete-GT.

10 Comments

  1. Stéphane

    1 juin 2015 à 10:17

    Ya t il une F50gt ?

  2. Fabien

    1 juin 2015 à 11:14

    Pas actuellement. Il faut savoir qu’ils renouvellent régulièrement les modèles exposés selon des thèmes notamment.

  3. Stéphane

    2 juin 2015 à 9:31

    Ok top en tout cas

  4. Nastradamus1997

    2 juin 2015 à 1:21

    Un bon reportage, riche en photos et captivant. On attend avec impatience ton reportage au Musée Enzo Ferrari de Modène, qui valait le détour, suivant tes propres mots. J’espère encore lire un article intéressant remplis de belles photos.

    Toutes ces Ferrari m’ont donnés envie de faire un petit tour sur Forza et sur Gran Turismo, qui pullulent de Ferrari (surtout Forza).

  5. Dens

    3 juin 2015 à 9:40

    Joli reportage ! Mon bureau est à 10mn et la semaine dernière attiré par le bruit d’une F1 qui tournait sur le circuit de Fiorano… J’ai vu tourner la FXX… Magnifique animal !!!

  6. yffic

    4 juin 2015 à 9:29

    Salut.

    Superbe reportage.
    Je passe dans le coin pendant mes prochaines vacances.
    Peux tu me donner quelques infos pratiques ?
    Combien de temps de visite pour chacun des 2 musées ?
    Faut-il reserver à l’avance ?
    Peux t’on dejeuner sur place ?
    Sais tu si des visites de l’usine sont possibles ?

    Merci encore.

    Yves

  7. Fabien

    4 juin 2015 à 10:27

    Pour les deux musée, compte une petite journée (10-16h) en prenant ton temps, il y a une 20aine de minutes de voiture entre les deux (y’a des navettes je crois). On peut manger sur place sur les deux musées mais pas forcément super appétissant et bon marché. J’ai en revanche mangé a une pizerria à Maranello, le gars a fait les championnats du monde de pizza (véridique ^^), c’est franchement excellent et pas cher (Pizzeria La Bufala).
    Pas besoin de réserver (mais il est possible d’acheter les billets en ligne), mais attention au parking, je suis arrivé un peu avant 10h à Maranello, les places dispo (payante) vers le musée était déjà rare. Le musée de Modène, il y a un parking gratuit en terre (il semble provisoire, je pense qu’il vont l’aménager). J’imagine que dans tous les cas, à des périodes plus touristiques de l’année, il doit y avoir beaucoup de monde.
    Concernant la visite des usines, je ne me suis pas penché sur la question vu mon timing sur place.

  8. yffic

    4 juin 2015 à 2:03

    Merci Fabien pour ces infos.

    Yves

  9. Dens

    6 juin 2015 à 2:05

    A maranello tu dois aller au restaurant Montana, cherche sur Google c’est a côté du circuit Ferrari et le répère de la squderia sans que ce soit hors de prix. Il vaut mieux réserver la Deco est une folie avec les casques dédicaces de tous les grands noms 😉 tous on signé sur des bouts de nappes 😉 top.

    Le soir sur modena – café concerto sur la place centrale buffet ou repas au choix là aussi très convivial et si tu as de la chance le fils paganin y gare parfois une auto… Trop dure sa vie 🙂

  10. Pingback: Visite en photos du musée Enzo Ferrari à Modène 1/2 | Planète-GT.com