Essai vidéo : Peugeot 208 GTi 30th Birthday

Découvrez notre essai vidéo de la Peugeot 208 GTi 30th, la dernière née de Peugeot Sport fait elle honneur à son ancêtre 205 GTi ? Réponse dans la suite.


banniere site

Peugeot a depuis un moment maintenant le vent en poupe et ne compte visiblement pas se reposer sur ses lauriers avant un petit moment. Si les mises à jour de style ne cessent de remettre la gamme du Lion au goût du jour, la marque n’oublie pas son esprit sportif et souhaite réellement assurer une digne descendance à la légendaire Peugeot 205 GTi.

C’est donc à l’occasion du 30ème anniversaire de la 205 GTi que Peugeot revient honorer son histoire avec un modèle en série limitée, la Peugeot 208 GTI 30th Birthday. Une version améliorée de la 208 GTi (notre essai vidéo) première du nom que nous avions essayé à l’époque. Sur le papier tout est parfait et les nouveautés semblent être une bénédiction mais qu’en est-il en pratique et sur circuit s’il vous plaît, nous nous sommes rendus sur le Circuit de Dreux afin de répondre à ces questions.

 

208 GTi 30th Birthday : esthétique et confort

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-21

Sans faire trop de folie, Peugeot s’est autorisé une mise à jour esthétique intéressante concernant son nouveau bébé sportif. Le point le plus marquant est évidemment sa nouvelle livrée bi-ton faite d’un rouge vif et d’un noir mate texturé. Sceptique à la vue des premières images, je dois dire qu’en réalité, le rendu est parfait et permet de souligner parfaitement le caractère particulier de cet édition limité fêtant l’anniversaire d’un mythe. Toutefois si vous souhaitez vous faire plus discret, vous aurez le choix entre un coloris rouge rubis et un blanc nacré (à voir dans les photos).

Parmi les autres nouveautés on notera un passage général au noir mat avec les lécheurs de vitres, élargisseurs d’ailes, bas de caisses, diffuseurs et autres éléments du pare choc. Les nouvelles jantes 18″ subissent le même traitement avec un nouveau dessin plus agressifs.
Dans l’habitacle, l’arrivée de siège baquet font office de nouveauté majeure, vous aurez également le droit à un traitement noir laqué, tapis de sol rouge, fond de compteur modifié et une plaque numérotée à l’effigie de cette édition limitée.

Une cure de vitamine pour la mécanique

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-17

La différence entre une 208 GTi et cette version 30ème anniversaire n’est pas immense mais les retouches apportées par Peugeot Sport on été faites avec une intelligence appréciable. Le 1,6L THP atteint symboliquement 208 chevaux (+8ch) pour un couple de 300Nm (+25Nm) mais le plus important se trouve ailleurs avec des inspirations provenant de la Peugeot RCZ R (voir notre essai vidéo). Au programme, une nouvelle boîte à 6 vitesses avec un étagement plus court et l’arrivée d’un différentiel à glissement limitée Torsen. Logiquement le reste suit avec des voies élargies, de nouveaux disques de freins de 323mm associés à des étriers Brembo fixes à 4 pistons.

L’électronique se voit reprogrammée pour plus de libertés au volant, l’ESP entièrement désactivable est plus permissif autorisant un comportement moins neutre que dans la première itération et pour un contact à la route optimale ce sont des Michelin Pilot Super Sport 205/40 ZR 18.

208 GTI : retour sur la première version

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-26

Logiquement pour parler en connaissance de cause de la 208 GTi 30ème anniversaire, il était bon de revenir dans un premier temps sur sa grande soeur 208 GTi que nous avions essayé l’an dernier (notre essai vidéo) histoire d’être en mesure de constater les apports de cette version boostée par les retouches de Peugeot Sport. Il ne fait aucun doute que la Peugeot 208 est une bonne voiture mais en ce qui me concerne, je pouvais lui reprocher un léger manque d’âme. La voiture était définitivement efficace, peut être même plus que ses amies/concurrentes que sont la Clio RS 200 et la Ford Fiesta ST à en croire certains comparatifs mais toujours est il que cela manquait un peu de vie, de caractère en somme. Pas assez sonore, peut être un peu trop chic, le parti pris de Peugeot était un peu trop hype et pas assez sportif quand dans mon cas j’attendais des sensations plus marquées.

Et sur circuit avant de mettre la main sur la version 30ème anniversaire, mon ressenti de l’époque restait un peu le même. Je manquais de connection avec la voiture. ESP déconnecté on se rend bien compte que passer ses 200 chevaux au sol n’est pas forcément une facilité en toute circonstance et le comportement est peut être un poil trop propre pour un initié. La relation entre moi et la voiture n’est pas assez importante.

Vint alors le moment de prendre le volant de la 208 GTi 30ème anniversaire et d’observer si les dieux de Peugeot Sport avait fait de leur nouveau bébé un petit miracle.

208 GTi 30th : la surprise du circuit !

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-11

Soyons franc et direct, c’est de la bombe ! Je n’attendais pas un changement aussi perceptible dès les premiers instants ! Commençons avec l’ESP activée. Dès le premier virage j’ai pu constater 2 choses, le freinage est bien plus mordant, c’est flagrant et fortement appréciable. Viens alors le moment d’entrer dans la courbe et la direction est plus ferme, on ressent immédiatement une meilleure connexion entre le volant, la GTi 30 et nous, ce qui confère une sensation de contrôle plus précise que l’on accepte volontiers. Ah et j’oubliais, ça sonne mieux, ce n’est pas phénoménal mais bien présent avec un meilleur retour dans l’habitacle il m’aurait fallu plus de temps pour réellement quantifier la différence mais ma concentration était ailleurs, sur la route.

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-10

Toujours avec l’ESP, la 208 GTi est plus vivante avec un arrière train qui vous fait part de ses envies de chasser un peu si vous la sollicitez assez. C’est bon, c’est même très bon à la première amorce de frein, la différence est immédiate et réellement mesurable pour le coup. Pour vous donner une idée, j’ai eu l’impression d’appuyer sur une pédale en mousse en retournant sur la 208 GTi première du nom, le mordant est réellement plus important et ne semble pas s’affaiblir sur la longueur bien que nos sessions n’étaient pas très longues. Bref cette première session était très intéressante et c’est un avec le sourire que j’en suis sorti mais la deuxième que vous pouvez voir dans l’essai vidéo était encore plus appréciable.

Déconnectons l’ESP..

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-28
Maintenant que l’on connait (un peu) la voiture, la team Peugeot Sport nous incite à désactiver l’ESP pour découvrir tout le potentiel de cette 208 GTi 30th Birthday et par chance la piste est totalement sèche. C’est donc reparti pour un tour mais cette fois la voiture est encore plus fun, le comportement est bien loin de la neutralité un peu trop excessive de la première version. Les sensations sont là, c’est quasi parfait, on sait ce qu’il se passe, la voiture nous parle et il suffit de l’écouter. On a l’impression de piloter une voiture différente alors que la base est la même. Il ne fallait pas grande chose finalement  !

Le train arrière pourrait merveilleusement se placer si on le souhaitait et on se laisserait bien tenter à quelques prises de risques pour le plaisir mais mon laps de temps est court et je dois assurer une vidéo alors on la joue safe mais on va pas se mentir j’ai pris mon pied. D’ailleurs, le choix des sièges baquets est un plus très appréciable, logiquement le maintien est meilleur et même moi qui ait un dos assez large, je me suis senti très bien installé.

La conclusion

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-9

Il faut être direct sur ce coup, Peugeot a réussi son pari ! Si l’on s’en tient à la stratégie marketing autour de la 208 GTi 30th Birthday, l’objectif était de célébrer les 30 ans de la Peugeot 205 GTi en sortant un véhicule sportif actuel mais avec une partie de l’adn de son ancêtre. J’ai eu l’occasion de passer quelques temps avec 205 GTi et il ne fait aucun doute que cette descendance est appréciable.

Face à la première version de la Peugeot 208 GTi, la 30th Birthday reprend le chemin de la sportivité plus brute, direct et liée à son conducteur. Si vous avez pris le temps de regarder notre essai vidéo je le dis très simplement « C’est ça qu’on attendait », et à priori de manière générale, la presse, les blogueurs, tout le monde a apprécié et on comprend pourquoi. Maintenant devant cette belle démonstration de Peugeot, on attend évidemment la suite, Imaginez une 208 R ou 208 GTI R poussé à 250/270 chevaux, on veut y croire.

essai-video-peugeot-208-GTI-30th-1.6-THP-18

Je remercie évidemment Peugeot et Peugeot Sport pour l’invitation à ce très bel essai et pour la confiance.

208 GTi 30th Birthday : Galerie photos

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.