Essai vidéo : Peugeot 108

banniere site

Nous sommes partis essayer la nouvelle Peugeot 108, une petite citadine qui se veut remplaçante de la vieillissante 107. Après le joli succès de l’ancien modèle et une marque au lion en pleine offensive sur le marché automobile français, cette 108 a t-elle les épaules pour suivre l’évolution amorcé par la marque et se démarquer de ses soeurs Nouvelle C1 et Aygo. La réponse à ses questions c’est dans la suite.

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (7)

La 108 : jolie petite bouille

La nouvelle signature visuelle de Peugeot est à mon sens clairement une réussite et les designers de Peugeot ont réussis à intégrer avec succès cette identité sur la bouille de la Peugeot 108. La face est la plus remarquable avec une impression de mini 308 qui lui va bien. On retrouve les nouveaux feux acérés qui viennent appuyer cette face racée donnant une belle allure à cette nouvelle citadine.

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (2)

Les lignes latérales sont plus discrètes pour nous amener sur la face arrière qui se veut moins affirmée. Certainement une des contraintes du développement commun à PSA et Toyota. On a donc un dessin plus rondouillard qui s’identifie à Peugeot principalement via le dessin des feux à griffes et s’offre un pseudo diffuseur dans le pare choc qui améliore le dynamisme de la citadine.

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (8)

Peugeot joue d’ailleurs la carte de la personnalisation avec des stickers, des thèmes intérieurs mais aussi des versions bi-ton qui permettront à la clientèle de créer une voiture suivant leur personnalités. De manière générale, la Peugeot 108 d’un point de vue extérieur à tout pour plaire et principalement aux femmes. La bouille est efficace et les coloris disponibles semblent judicieusement choisies pour faire mouche. C’est définitivement la plus bourgeoise des 3 petites citadines issues de cette collaboration. Un point qui pourrait être à son avantage et je pense que c’est celle qui se vendra le mieux.

Habitacle

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (19)

Il faut être honnête et dire que l’habitacle dénote du style extérieur qui donne une impression plutôt premium. Ici, on comprend que la 108 offre un habitacle qui joue la carte de la simplicité. Les plus exigeants seront peut être déçus par ce point mais il faut bien admettre que l’habitacle reste convaincant et cohérent avec l’offre annoncée.

Le tableau de bord est fait de plastique dur mais ce n’est pas désagréable à voir, au contraire. Il faudra évidemment faire les bons choix de couleurs pour profiter d’un habitacle attrayant. Le dessin n’est pas fou et se tourne principalement vers l’écran tactile (en option) et son bloc de commande de la clim automatique.

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (28)

C’est un peu l’unique élément réellement high-tech de cette Peugeot 108, normal d’en faire le centre du cockpit. De plus le dessin général est franchement bien pensé, chaque éléments trouvant naturellement sa place et donne un tableau de bord relativement léger visuellement. Le seul petit défaut que je peux lui trouver, c’est l’écran digital du compteur que j’aurais souhaité un peu plus mignon mais cela est du domaine du détail.

La vie à bord

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (11)

Le premier constat lorsque l’on monte dans la 108 est bon. La voiture ne paraît pas trop petite et au contraire même une personne de gabarit important se sentira à l’aise à son volant. A l’avant on ressent un véritable sentiment d’espace et on a pas l’impression d’être au volant d’un pot de yaourt. Un très bon point pour la 108.

A l’arrière, c’est logiquement plus restreint mais très acceptable. Les plus grands auront peut être un peu mal à placer leurs jambes comme il se doit et pourront peut être toucher le plafond s’ils sont bien droit mais pour des trajets de courtes durées, la Peugeot 108 fait plutôt bien les choses.

Le confort et d’ailleurs appréciable avec des sièges dans un style qui rappelle les baquets de course et qui ont le mérite d’offrir un bon maintien. Sans vous offrir une analyse pointue de la qualité des mousses utilisés pour les sièges, je peux vous dire que je n’ai pas eu à me plaindre une fois assis à l’intérieur. Les sièges en cuir pourront sembler un poil trop dur en fonction des préférences ceci dit mais dans l’ensemble la prestation est à la hauteur de mes attentes.

On pourra facilement passer plusieurs heures à son volant sans se sentir dans une boite de conserve et en terminant avec le dos en bouillis. Cette Peugeot 108 est prête pour la route et vous ne serez pas obliger de vous cantonner aux circuits urbains à son bord, cela ne fait aucun doute.

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (17)

Il faudra évidemment mentionner la version Peugeot 108 Top ! qui vous offre un excellent toit ouvrant très bien intégré. Il peut être ouvert à tout instant et surtout une fois refermée il ne souffre pas de fuites, pas de désagréments à noter de ce côté là donc. C’est vraiment la version à privilégier si le budget le permet et tout en sachant que vous perdrez légèrement en garde au toit en optant pour cette version (environ 5cm).

Mirror Screen et système multimédia

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (6)

Cette nouvelle génération de citadine s’offre un sympathique écran tactile qui permet de contrôler toute la partie multimédia de la voiture. Dans l’ensemble c’est une bonne nouvelle mais étrangement Toyota et PSA on fait le choix de ne pas y intégrer de GPS. A la place il vous propose un système nommé Mirror Screen qui est à l’origine une bonne idée mais qui à l’utilisation n’est pas encore tout à fait au point.

L’idée du Mirror Screen est de répliquer l’écran de votre smartphone sur l’écran tactile de la voiture, ainsi vous n’avez plus à prendre votre téléphone en main et passez par l’écran tactile. De cette manière vous pouvez notamment utiliser le GPS de votre téléphone via l’écran de la Peugeot 108. Au départ, on pourrait se dire pourquoi pas, mais dans les faits la connexion qui se fait par câble usb ne s’est pas toujours faites du premier coup. De plus, il faut recommencer l’opération à chaque démarrage du moteur et enfin on note un temps de latence à l’utilisation qui nuit un peu au plaisir d’utilisation.

Si l’idée est bonne à la base, le système Mirror Screen aurait besoin de quelques mises à jours et optimisations. A l’heure d’aujourd’hui, je pense que certains utilisateurs seront rapidement amené à ne même plus brancher leur téléphone pour les courts trajets. La tâche est encore trop fastidieuse, on espère que tout cela sera amélioré ou mieux qu’un GPS sera intégré directement dans le système multimédia de la voiture car en dehors de ce défaut, l’écran tactile est extrêmement réactif et plaisant à utiliser.

On notera d’ailleurs la présence d’une caméra de recul (sur une si petite voiture) mais un GPS non, dommage !

Comportement routier

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (4)

C’est un point sur laquelle je n’attendais pas la Peugeot 108 et pourtant, il faut le dire, le comportement routier est plaisant. On aurait pu penser que la 108 serait un peu tape cul avec des suspensions trop dur mais en réalité le mot d’ordre a visiblement été axé sur le confort. Peu importe les routes que nous avons emprunté lors de notre essai, la Peugeot 108 a su nous garder loin de tous désagréments. C’est plaisant et on a vite fait de comprendre que l’on pourrait facilement faire des centaines de kilomètres à son bord.

Toutefois n’oublions que la voiture reste une petite citadine et dans certaines conditions cela se ressent. La Peugeot 108 n’a clairement pas été pensé pour jouer la carte conduite agressive et préférera une approche du type balade dominicale au soleil. Dès qu’on tente de la solliciter un peu sur des routes un peu plus contraignantes ont ressent que la caisse bouge beaucoup et flotte un peu trop. Une caractéristique que l’on doit sûrement à des suspensions bien souples et qui lui va bien lorsqu’il s’agit de rouler tranquillement dans un esprit citadin.

essai-video-peugeot-108-vti-68-puretech-82 (5)

On notera la très bonne insonorisation de la Peugeot 108, une caractéristique qui impressionne et qui permet d’accentuer la sensation de confort sur route. Sur l’autoroute, on aurait pu penser vivre dans un habitacle bruyant mais il n’en est rien. Même sur la plus petite motorisation à 130 km/h le confort sonore et très bon. De plus, la voiture ne bronche pas et roule sans caprice à très bonne allure.

Les motorisations

La Peugeot 108 ne propose que 4 motorisations essence :

  • e-VTi 68 BVM5
  • VTi 68 BVM5
  • VTi 68 ETG6
  • VTi 82 Puretech

Je ne passerais pas 4 chemins, si vous souhaitez faire de l’extra urbain à bord de votre Peugeot 108, préférez le moteur 82 chevaux Puretech. C’est la très bonne surprise arrivant avec cette citadine, il offre une puissance amplement suffisante pour rouler à peu près partout sans avoir à jouer constamment du levier de vitesse. On ira pas jusqu’à parler de la 108 comme une petite bombe mais avec son moteur 82 chevaux il y a vraiment de la ressource. Rouler en campagne, doubler, ou pousser un peu sur autoroute seront des parties de plaisir avec cette motorisation 82 puretech.

Je vous conseillerais de réserver le moteur VTi 68 chevaux à une utilisation plus citadine, le moteur manque un peu pêche pour vous permettre d’être à l’aise en toute circonstance et mettre le pied au plancher n’aura certainement pas l’effet attendu. Malgré tout pour une utilisation principalement en ville et périphérie, c’est une motorisation qui devrait faire l’affaire.

La Peugeot 108 : une citadine ambitieuse

Au moment de conclure, je dois dire que la Peugeot 108 a de sérieux atouts pour plaire. Sa bouille plus chic bourgeoise pourrait bien faire la différence face à la Nouvelle Citroën C1 et la Toyota Aygo. Il ne fait pas de doute que cette mise au goût du jour répond quasiment à tout ce qu’il faut pour bien s’intégrer dans la nouvelle gamme Peugeot. Certains souhaiteront peut être un habitacle un peu plus classieux mais dans l’ensemble force est de reconnaître que la Peugeot 108 est une citadine plaisante.

On regrette le Mirror Screen perfectible qui aurait permis de donner un avis complètement positif mais c’est le seul point noir au tableau. La motorisation 82ch Puretech nous a sérieusement taper dans l’oeil et si un petit moteur à 100-110 chevaux pouvait venir par la suite, on aurait une petite citadine pleine de peps qui pourrait bien aller chercher une clientèle un peu plus hype.

C’est probablement une belle carrière qui commence pour la Peugeot 108 et tout laisse à penser qu’elle ne pourra que s’améliorer avec les années. Côté tarifs, le prix d’entrée est de 10 150€, la première version Top est disponible à partir de 12 450€. La finition Féline est la plus chère 15 550€.

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.