Essai vidéo : Nouvelle Peugeot 308 SW


banniere site

Lors de notre essai de la nouvelle Peugeot 308 en fin d’année 2013, le nouveau fer de lance de la marque nous avait marqué par sa réussite, que ce soit sur le plan esthétique, son habitabilité ou son efficacité sur route. L’arrivée du i-cockpit qui marquait la volonté de Peugeot d’offrir une expérience de conduite enrichie et plus premium avait su satisfaire la majorité de la presse malgré un parti pris assez poussé et innovant.

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (18)
On ne pouvait logiquement pas en attendre moins de la version break, et c’est donc 6 mois plus tard que nous sommes partis à la rencontre de la Peugeot 308 SW version 2014. Je vous le dis de suite, Peugeot a su garder la même recette et n’a fait que la bonifier.

Avant de débuter, sachez que vous pouvez découvrir notre essai vidéo de la Nouvelle Peugeot 308, afin d’en savoir un maximum sur la nouvelle gamme 308.

Habitacle et coffre

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (23)

Peugeot réussit à nous offrir un break qui offre du volume de rangement mais également de la place à ses passagers et garde du style. De manière générale, tout le monde devrait pouvoir se sentir à l’aise à l’intérieur de la 308 SW. Le break offre de la place à son conducteur mais également aux passagers en place arrière, d’ailleurs grâce au gain en longueur, la banquette arrière recule de 3 centimètres, un petit gain qui ne peut faire que du bien à ses occupants.

Dans les versions que nous avons pu essayer, le confort est appréciable avec des sièges (cuir ou tissu) plutôt enveloppants et offrant un très bon maintien, on est à l’aise, bien positionné et toutes les commandes tombent sous la main. De quoi passer plusieurs heures sur la route sans souffrir.

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (42)
Logiquement, le coffre est la grande force de cette version SW avec de base 660 litres disponibles. Une toile vous permet de recouvrir le contenu du coffre si vous le souhaitez. Dès que vous souhaitez passer en mode transport de fonds, il n’y a qu’à rabattre les sièges arrière pour premièrement disposer d’un coffre plat mais également de 1775 litres. Très grande force du modèle, vous pourrez voir dans notre essai vidéo que nous avons pu rentrer à 9 dans la partie coffre !

Peugeot a également ajouté un petit système très pratique nommé Magic Flat qui vous permettra en tirant simplement sur 2 poignées placés à droite et à gauche dans le coffre, de rabattre les sièges sans même avoir à les toucher. Un petit plus qui change la vie ! Autre point intéressant, il est possible de disposer de rails de fixation dans le coffre, qui au vu de ses dimensions pourrait facilement s’avérer très utile.

I-Cockpit et Driver Sport Pack

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (37)

Le tableau de bord reprend logiquement celui proposé par la nouvelle 308 et je dois dire qu’il fut plaisant de retrouver le i-cockpit. Pour rappel c’est un tableau de bord très épuré, qui ne propose quasiment aucun boutons. L’idée étant de concentrer le conducteur sur le plaisir de conduite, il ne reste plus qu’un grand écran tactile pour contrôler les instruments de la voiture. Si vous souhaitez en savoir un peu plus, je vous invite à jeter un oeil à notre essai de la nouvelle Peugeot 308.

Autour de ce i-cockpit on notera l’arrivée du Driver Sport Pack (DSP) qui est une option compatible avec les motorisations 1,2 THP 130 Puretech et 2.0 Blue HDi 150. Le principe étant d’offrir un plaisir encore plus poussé à ceux qui souhaiteraient se faire une petite session de conduite dynamique.

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (34)

Ce Driver Sport Pack se traduit via différentes modifications dans l’habitacle visant à augmenter vos sensations. En pressant la touche Sport, l’accélérateur devient plus sensible, ceci se traduisant directement par une légère montée en régime, de même pour la direction qui offre une meilleure réponse. Au niveau du tableau de bord, les comptes tours passent au rouge et de nouvelles informations apparaissent (pression du turbo, accélération et couple).
Enfin, et c’est un point important, la sonorité du moteur devient plus rauque dans l’habitacle grâce à un son simulé à travers les hauts parleurs de la voiture.

Je vous avoue que j’étais sceptique concernant l’efficacité de ce mode qui aurait pu faire faux et ne pas apporter de réelle différence. Mais dans la réalité, le Driver Sport Pack apporte une vraie différence dans l’approche de conduite. Certains le considéreront comme un gadget  C’est un mode qu’il faut toutefois utiliser de préférence quand vous êtes sur des petites routes pour un instant de plaisir. L’augmentation du son dans l’habitacle n’étant pas forcément la chose la plus agréable sur un long trajet d’autoroute.

Motorisations

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (47)

Du côté des motorisations, la 308 SW arrive avec de nouvelles motorisations pour la gamme. Nous avons donc testé un moteur essence 1.2 THP 130 Puretech, un 3 cylindres qui nous aura surpris par son efficacité, et deux moteurs diesel : 2.0 Blue HDI 150ch et 1.6 Blue HDI 120ch.

Commençons par le moteur Puretech, petite nouveauté bien de chez nous pusqu’il est fabriqué en France dans l’usine de La Française des Mécaniques. Je ne vous cache pas que c’est le moteur que j’ai préféré, associé à une transmission manuelle, vous avez tout loisir de jouer avec sans qu’il ne bronche. Offrant du couple et de la puissance, il n’est pas nécessaire de pousser dans les rapports pour obtenir une véritable accélération. La force de ce moteur Puretech est qu’il permet théoriquement d’obtenir des consommations relativement maîtrisés tout en offrant puissance et couple à bas régime.

Le 2.0L Blue HDI de 150 chevaux est relativement classique, plutôt discret et associé à la boite automatique Quickshift à 6 rapports qui pour le coup nous a fait bonne impression. Les changements de rapports sont doux et se font dans un timing appréciable. Dès que vous avez besoin de puissance, il suffit d’enfoncer l’accélérateur et la boîte Quickshift rétrograde rapidement d’un ou plusieurs rapports pour s’adapter à vos besoins. Ce n’est pourtant pas une boîte à double embrayage..

Evidemment, on pourra toujours trouver plus efficace et rapide comme transmission automatique mais sincèrement la proposition de Peugeot fait amplement l’affaire. A noter que si vous souhaitez un peu plus de contrôle sur la boite, vous avez la possibilité de passer en manuel.

Le 1,6 Blue HDI équipé d’une boite manuelle offre 120 chevaux que l’on ressent plutôt bien. Il reste tout de même moins intéressant que la version de 150 chevaux qui offre un meilleur compromis confort puissance.

Comportement routier

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (7)
Il faut reconnaître que Peugeot a bien fait les choses, le comportement routier est tout aussi bon que la version berline malgré les spécificités du break. Le confort offert sur les différents types de route est excellent et je pense que les seuls qui pourront se plaindre de son efficacité sont ceux qui chercheront réellement à la mettre à défaut avec une conduite très agressive.

Dans une conduite dite normale, on ne sent pas de roulis ou de déséquilibre quelconque. L’ensemble semble efficacement posé sur la route et que ce soit en campagne ou en ville, vous ne devriez pas avoir de problème avec la 308 SW.

Pour vous donner une idée, le travail effectué par Peugeot rend la voiture si facile à conduire qu’on en oublierait presque l’ajout des 33 centimètres de longueur. Même à très grande vitesse avec un modèle équipé du 1.2 THP 130 Puretech, nous avons pu constater qu’avec sa nouvelle plateforme la voiture est en mesure d’absorber très proprement la route et vous isoler efficacement de ce que peut subir la voiture à l’extérieur.

Les options et finitions

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (31)
En dehors du Driver Sport Pack, nos modèles était équipés de l’immense toit vitré d’une surface de 1,69m². Une fenêtre sur l’extérieur que l’on apprécie énormément surtout lorsque le beau temps est de la partie. On notera cependant que pour le moment il est impossible de l’ouvrir et il serait sympathique de pouvoir disposer de cette possibilité.

Pour le reste, la Peugeot 308 SW fonctionne comme sa grande soeur berline avec quelques mise à jour. Vous retrouverez donc, le GPS, radar/caméra de recul, régulateur/limiteur de vitesse intelligent, détecteur d’angle mort, application connectée (coyote, via michelin, etc) et plein de petites options pour rendre votre 308 SW encore plus agréable à vivre au quotidien. Je vous conseille d’ailleurs de prendre les jantes Saphir en 18 pouces qui sont définitivement les plus belles.

4 finitions sont disponibles, on vous conseille logiquement la plus haute qui est nommé Féline, vous pourrez également accéder à la finition Access, Active et Allure. Plus de détails sur leur spécificités à voir ici. (tarifs, équipements, option Nouvelle Peugeot 308 sw)

Pour conclure

Il ne fait pas de doute que la Peugeot 308 SW saura plaire à sa clientèle et risque certainement de venir s’imposer comme une référence du marché. Efficaces en tout point de vue, les motorisations actuellement proposées permettent de couvrir la plupart des besoins. On espère évidemment pour notre plaisir personnel voir arriver des versions GT et même GTI passant les 200 chevaux et axées sur le plaisir de conduite.

En tout cas, à l’heure d’aujourd’hui la Peugeot 308 SW a de très sérieux arguments pour les personnes recherchant de l’espace, du confort et un volume de coffre immense. Je ne peux que vous conseiller d’y jeter un oeil attentif si vous êtes en recherche d’un break de qualité. La montée en gamme de Peugeot continue donc sa route efficacement et on ne peut qu’apprécier.

essai-video-nouvelle-peugeot-308-sw-break (29)

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.