Need For Speed Most Wanted : Le test

Pour la deuxième fois et après une première réussite, Criterion reprend en main la série des Need For Speed en réutilisant un nom d’un autre grand NFS : Most Wanted. Mais nous allons voir qu’il n’a pas grand-chose en commun avec son grand frère.

C’est alors que la mythique série était en perte de vitesse après des jeux plutôt loupés qu’Electronic Arts a fait appel à Criterion, les créateurs des Burnout que le géant américain avait racheté. Et ce fut un choix judicieux puisque Need For Speed Hot Pursuit, sorti il y a maintenant 2 ans s’est avéré être l’un des meilleurs NFS grâce à un gameplay bien dosé, à d’énormes poursuites et à de superbes graphismes. Du coup, après l’épisode The Run qui est loin d’avoir été une réussite, c’est à nouveau Criterion qui est en charge de ce Most Wanted. Sachez que le jeu a été testé principalement sur Xbox 360 à la manette, mais que ZeBigK a aussi utilisé la version PC du jeu notamment pour les vidéos de gameplay.

Beau sur PC, pas très fluide sur 360

Commençons par évoquer les graphismes avec un jeu assez différent selon que l’on soit sur PC ou Xbox 360. Si sur le premier le jeu est franchement superbe, la version Xbox 360 souffre de la faible puissance de cette bonne vieille console. Le rendu général reste bon, avec des décors variés et soignés, des voitures qui ne souffrent pas de reproches en termes de modélisation et de nombreux effets visuels. Néanmoins, l’aliasing est présent, le tout apparait parfois un peu confus et surtout le jeu perd parfois en fluidité. C’est notable surtout en multijoueur, où il arrive que l’on subisse de sensibles baisses de framerate qui peuvent s’avérer gênantes. Il peut aussi arriver quelques bugs d’affichages entrainant simplement que votre voiture passe à travers le sol ! Toutefois, si l’on prend le jeu dans sa globalité, ces problèmes n’interviennent heureusement pas assez pour vraiment gâcher la partie.

Un fax pour tourner ?

Côté gameplay, les choses se gâtent aussi. En effet, Hot Pursuit disposait d’un gameplay très réussi basé sur un mélange d’inertie et de glisse qui se mariait très bien avec les routes larges et peu escarpées de la map. Mais ici, Most Wanted se déroule en bonne partie en environnement urbain et il se trouve que l’inertie générale de la voiture donne l’impression qu’il faut envoyer un fax pour demander à la voiture de tourner. Puis, l’aspect glisse est bien plus timide, il faut vraiment provoquer la voiture pour la faire glisser, sachant qu’il s’agit parfois de la seule façon de tourner efficacement. C’est assez dommage de la part des développeurs de Burnout dont le pilotage est basé sur cette glisse. Bien entendu, avec un peu de temps, et en débloquant notamment des pneus plus performants, on arrive à s’y habituer et à trouver un peu de plaisir, mais il faut bien avouer que sur ce point de la conduite, rares sont ceux qui tomberont amoureux dès les premiers tours de roue.

Les tunnels du bonheur

Si l’on parle de l’immersion, ce qui frappe assez rapidement, c’est la qualité des sons des moteurs. Ça hurle, ça chante, ça gronde, et pour peu que vous passiez sous un tunnel, c’est alors une boucherie auditive avec les voitures les plus expressives. En revanche, au niveau des vues, Most Wanted est franchement avare avec uniquement une vue extérieure, et une vue au ras du sol, tellement au ras du sol qu’elle est presque injouable. Pas de vue cockpit, on peut comprendre qu’ils n’aient pas voulu modéliser l’intérieur des voitures, mais pourquoi ne pas avoir une vue capot et une seconde vue extérieure ? L’impression de vitesse est, elle, plutôt bonne, même si l’on aurait pu avoir un effet de flou plus prononcé à très très haute vitesse. A contrario, on aurait pu se passer de certains effets de lumière qui rend la lisibilité de l’écran un peu problématique, surtout au début du jeu où l’on ne comprend pas bien ce qu’il se passe et où il faut aller.

Contenu de qualité

Au niveau du contenu, Need For Speed Most Wanted a ce qu’il faut, mais pas plus. De mémoire, il y a une cinquantaine de voitures, avec un choix assez varié de modèles récents mais assez peu de modèles plus anciens. Par exemple, chez Lamborghini, vous retrouvez uniquement l’Aventador et la Gallardo LP570 Spyder Performante. Nous retrouvons Porsche mais pas de Ferrari et nous découvrons la Marussia tandis que les Veyron SS et Koenigsegg Agera sont de la partie. Ces voitures sont débloquées en majorité dès le départ, il vous faudra simplement les trouver dans la ville pour les utiliser. Du coup, l’intérêt des Impreza et autres Focus RS est très limité puisque vous pouvez d’entrer rouler en Porsche ou Maserati. La map, elle, n’est pas énorme mais est suffisante puisque le jeu n’est de toute façon pas fait pour de la balade. La variété des décors est appréciable, avec une bonne partie de ville, mais quelques zones boisées autour de l’autoroute ainsi que des zones industrielles assez denses.

Pas clair, clairement court

Passons au mode solo et à la progression dans ce dernier. La première chose qui m’est venue lorsque j’ai joué au jeu, et qui est restée un moment, c’est : « Que faut-il faire ? ». En effet, il n’y a pas l’ombre d’un scénario, ni aucune véritable explication claire du principe de la progression. L’interface est directement intégrée à l’écran, vous n’avez donc assez peu à faire « Pause » pour définir un objectif. Au final, la progression se fait avec des points que vous marquez en faisant des courses, des poursuites ou du multijoueur. Vous avez uniquement 5 courses par voitures, et en plus de vous faire gagner des points, ces courses permettent de débloquer des modifications pour cette seule et unique voiture. Cela permet d’optimiser le boost, de favoriser la vitesse max ou l’accélération, la tenue de route ou la résistance aux chocs ou bien encore d’avoir des pneus hors pistes ou qui se regonflent après le passage d’une herse. Mais ne cherchez pas plus de courses, ce sont uniquement 5 courses par voiture et ensuite un « boss » avec une voiture spécifique qu’il faudra battre dans une course dans laquelle la police se mêle très vigoureusement. Cet adversaire se débloque à des paliers de points, et nécessitera un takedown après la course pour être définitivement vaincu. La difficulté générale n’est pas excessive, mais il faut noter l’horreur qu’est cette IA qui triche au point qu’il est totalement inutile de faire un takedown pendant la course. Un adversaire que vous envoyez habilement dans une voiture sera derrière vous dans les 3 secondes qui suivent tandis qu’il peut vous attendre si vous vous plantez au début. Concrètement (et j’ai testé), vous pouvez perdre une course quasi parfaite en vous plantant à la fin, et gagner une course pourrie avec 3 crashs au début alors que vous avez mis 30 secondes de plus sur la seconde course ! Du coup, vous ne vous sentez pas maitre du jeu, et vous sentez clairement la mécanique du jeu travailler. Au final, niveau durée de vie, Most Wanted est très court, environ 6-7h pour le solo (sans compter la recherche des panneaux et autres grilles à pulvériser, ce qui rallonge considérablement le tout, à défaut d’être vraiment passionnant).

Frénétique, mais sans police

Heureusement, NFS Most Wanted est très axé sur son multijoueur, ce qui permet de relativiser la pauvresse du mode solo. Les amateurs de Burnout Paradise reconnaitront très vite la pate de Criterion, puisque l’on est face à une sorte de copie de ce dernier. Vous intégrez donc une partie où vous pouvez vous balader avec vos amis, puis tout s’enchaine dès que l’hôte lance une série de défis. Cela va de défis drift à un endroit particulier, à des longueurs de sauts cumulées ou plus classiquement des courses seul ou en équipe. Vous prendrez ensuite du niveau au fur et à mesure de vos réussites, ce qui permet de débloquer des voitures tandis que votre utilisation répétée d’une même voiture permet de débloquer des pièces comme pour le solo. Clairement, tout cela fonctionne très bien, il n’y a pas de temps morts, on s’amuse beaucoup… à un détail près. En effet, la gestion des takedown est bien trop hasardeuse, ce qui rend souvent les choses assez injustes. Il m’est arrivé qu’un ami frôle ma voiture à une vitesse ridicule et que cela déclenche un crash sans que lui ou moi ne comprenne pourquoi. Ce phénomène se reproduit parfois à l’inverse, et peut parfaitement ruiner une soirée si vous n’avez pas de chance, d’autant plus qu’un takedown peut vous éliminer de certaines épreuves ! Notons aussi que contrairement à Hot Pursuit, il n’y a pas de poursuites de police en ligne, signe de la fainéantise qui ressort de la réalisation du jeu.

Conclusion

A l’heure du bilan, Need For Speed Most Wanted déçoit énormément. Non pas qu’il soit un vrai mauvais jeu, il demeure même un jeu plutôt bon. Mais si vous attendiez un nouveau Burnout Paradise, vous aurez à subir une physique lourde, si vous attendiez un nouveau Most Wanted, vous n’aurez pas de scénario et un solo bâclé et si vous attendiez la relève du dernier Hot Pursuit, vous aurez un jeu nettement moins axé sur les poursuites. Et l’on ne peut que sentir une sorte de facilité choisie dans le développement à de nombreux niveaux… Néanmoins, si vous aimez l’arcade, et que vous n’avez pas de Xbox 360 ou que Forza Horizon ne vous plait vraiment pas, Most Wanted reste un jeu tout à fait recommandable malgré ses défauts.


 

PGT aime : PGT n’aime pas :
Les sons ! Le solo bâclé
Le contenu Pas très fluide sur 360
Le fonctionnement du multijoueur L’IA triche à mort
Les graphismes sur PC La gestion des takedowns
Pas de mode photo
Pas de poursuites en ligne
Seulement 2 vues


Note technique PC | Xbox 360 : 18/20 | 15/20

Note gameplay : 14/20
Note générale : 14/20


EnFonde6 / Fabien est depuis son plus jeune âge un passionné absolu d'automobile dans sa globalité : il aime les 6 en ligne BMW, les Vtec Honda, les V12 Ferrari, les V8 AMG... bref tout ce qui a une âme ! A ses heures perdues, il est administrateur et rédacteur en chef de Planete-GT.

9 Comments

  1. Le TAV

    7 novembre 2012 à 1:24

    Pour l’avoir essayé sur ps3 à micromania c’est pas la gloire non plus pas pour moi ça c’est sur .

  2. Kneda

    7 novembre 2012 à 12:54

    Je te trouve bien gentil Enfonde… Ils annonçaient ça comme le jeu de l’année… bah on doit pas jouer aux mêmes jeux alors hein… parce que franchement…
    Il aurait pu être bien mieux, ne serait-ce qu’avec une bonne maniabilité, car là, il faut le dire, c’est une cata de ce côté là !

    Bref, pour moi il vaut dans les 11/20, pas plus.

  3. ZeBigK

    7 novembre 2012 à 1:38

    Il faut quand même savoir que c’est un jeu qui demande un petit temps d’adaptation. Un rapide test ne permettra pas de se faire un véritable avis sur le jeu.

    Il est certes très court, mais de mon côté je suis obligé de souligner que je me suis vraiment fait plaisir avec. Et ce gameplay on s’y fait bien à mon sens.

    Si vous n’êtes pas prêt à payer plein pot. Garder le dans un coin de la tête pour plus tard. C’est un bon divertissement.

  4. urus

    7 novembre 2012 à 5:55

    C’est une note honnête, je ne lui aurai pas mis plus… Et pourtant j’aurai vraiment aimé lui mettre plus, mais voilà il y a vraiment trop de défauts qui viennent gâcher une réalisation de très bonne qualité.
    On a juste à croiser les doigts pour de gros patch…

  5. Muhammed GTR

    7 novembre 2012 à 7:04

    C’est fini , ils ne peuvent plus faire face aux Forza ! Peut etre sur la next-gen ? Car sur cette generation seul ProjetCars pourrait faire mieux qu’un Forza . Forza Horizon etait silencieux mais a eu raison de l’etre contrairement a Most Wanted…

  6. losangeleswalk

    12 novembre 2012 à 1:21

    Pour moi le jeu est un peu vide coté interactivité avec le contenu, les voitures qui tournes a tout les coins de rue sont toutes les même ( Une Audi A3 que l’ on voit par tout). Les décors était cool dans Hot Poursuite et Run mais la cela ressemnble a un contenu en carton maintenant.
    Si l’ on opte pas pour les course dans l’ onglet Easy Drive, l’ on peut tourner sur une Map ouverte mais avec aucune voiture special et contenu interessant. La Police est quasiment inexistente.

    CRITERION c’ est pas Bon du tout. Ils ont transformer un Need for speed en jeu trop BORNE ARCADE.

  7. med

    1 décembre 2012 à 4:08

    ou peut on trouver les audi a1 et A4 dans need for speed most wanted 2012 sur pc ?? merci 😉

  8. ZeBigK

    2 décembre 2012 à 2:20

    A ma connaissance l’a4 n’y est pas. l’A1 je pourrais pas te donner de position précise. Tu peux toujours essayer youtube

  9. Eructite

    17 janvier 2013 à 5:26

    INJOUABLE. Autant j’ai adoré NFS Most Wanted premier du nom autant je suis très deçu de ce nouvel opus. Pourtant le développement par Criterion ne laissait présager que du bon. A croire qu’après Burnout Paradise ils ont viré le programmeur chargé de la jouabilité.