Essai: Mercedes SLK 250 2011 – Pack AMG

C’est le genre de véhicule qui attire l’oeil quand on se balade en ville. Mais si le but est d’être remarqué certains devront plutôt se contenter de lunettes de marque. En effet, c’est également le type de véhicule qui blesse le porte monnaie de pas mal de monde. Est ce que tout cela vaut le coup? Voila mes impressions.

Pour être franc, à mes yeux cette SLK est définitivement un très beau jouet et ce principalement grâce à son capot gigantesque et sa face avant qui n’est pas sans rappeler la SLS. Le pack Sport AMG permet d’appuyer un peu plus l’agressivité et on ne peut qu’apprécier. Vraiment, cette partie avant à tout pour plaire et a de quoi intimider quiconque la verra apparaître dans son rétroviseur, surtout de nuit avec ses leds qui viennent souligner le regard déjà intense de la voiture.

En ce qui concerne le derrière de cette beauté, je dois dire qu’à la première rencontre, je suis resté quelque peu sceptique. Trop arrondis pour moi, j’aurais préféré que l’agressivité se prolonge avec la même intensité. Ce n’est qu’après un moment passé au volant, que j’ai pu appréhender la philosophie de cette SLK et apprécier la voiture dans son ensemble, mais l’on y reviendra un peu plus tard.

Nivevau confort?

 Tout d’abord il faut savoir que dans la vie de tous les jours je suis passé par un grand nombre de voitures en 2 ans de permis. Ça représente un écart qui va de la R5 à l’Audi Q7. Du haut de ma petite expérience j’ai toujours été à la recherche de l’assise optimale, et jamais un véhicule n’avait sû réellement maintenir mon attention. J’aurais simplement besoin d’une sorte de mix parfait entre, Position, Confort et Maintien.
Et bien mes amis, voila que j’ai trouvé ma référence jusqu’à nouvel ordre, les sièges que propose le pack AMG sont vraiment un plus non négligeable. Je suis pourtant large mais ca tombe juste, la position est basse sans tomber dans l’excès et on est vraiment à l’aise. On voudrait pouvoir conduire des heures. Une fois sur l’autoroute, on souhaite juste pouvoir accélérer sans limite tant le positionnement confère le sentiment d’avoir entre les mains un petit bolide prêt à croquer du bitume.
Ceci dit, je crois qu’un siège aussi bas nécessite une formation pour sortir mon corps d’athlète avec classe et fluidité..

 Les commandes aux volant permettent de quasiment tout contrôler, et ce dernier a de plus le mérite de très bien s’entendre avec nos fragiles paumes de main. Toutefois, les palettes aux volants m’auront vraiment semblées avoir été placées sans véritable réflexion. Après un essai, je suis vite revenu au mode automatique. En effet, elles sont malheureusement bien trop petites et suivent les rotations du volant. J’aurais préféré un modèle fixe, mais ce n’est qu’un détail.

De manière plus générale, l’habitacle respire le haut de gamme, que ce soit au niveau des cuirs qui affichent sans hésitation leur qualité supérieur ou de toutes les autres commandes qui sont judicieusement placé pour facilement tomber sous la main. On est encore une fois très proche de ce que propose la SLS dans le design et c’est une bonne chose. Les fonctions proposées sont nombreuses, et j’ai notamment aimé le détecteur d’obstacle sonore ET visuel situé à l’avant comme à l’arrière du véhicule. On notera que le GPS intégré est loin d’être des plus pratiques et qu’un effort aurait pû être fait sur le rendu de l’interface. Il m’a fallu, par exemple, un bon moment pour réussir à annuler un itinéraire. Pas très intuitif à mon goût.

 En ce qui concerne l’insonorisation, j’ai été bluffé. Cette sensation d’être dans une bulle une fois les portes fermées est plus qu’appréciable. Et le toît panoramique sans être magique permet d’obtenir un surplus de lumière agréable au quotidien. Même le toit ouvert, rien n’empêche l’écoute de musique et malgré l’absence de filet anti-remous sur notre modèle, le vent ne nous a que très peu perturbé. Bon point.
En bon roadster, le toit ouvrant est de la partie et il vous fera environs 20 secondes pour l’ouvrir ou le fermer. Tout ceci de manière très silencieuse. Petit détail étrange, il est nécessaire de garder la commande enfoncée pendant toute la procédure, ça ne m’a pas paru logique mais il y a peut être une raison à cela.

Et sinon, pour 50 000€ ça roule?

C’est qu’elle avance pas mal la petite bête! Une fois le mode sport enclenché, on se retrouve au volant d’une voiture réactive sans être trop agressive. On aurait même tendance à oublier qu’on est au volant d’une propulsion tant l’électronique fait son travail de manière ultra efficace. Pour s’être amusé un peu, on en vient parfois à sentir une légère latence avant que la voiture se reprenne. C’est intriguant les premières fois, mais on s’y fait rapidement. Les 204 chevaux arrivent tout de même à nous coller au siège assez facilement et c’est un véritable plaisir. On passera le mode manuel, du fait de ses palettes pas très pratiques à mon goût, je ne l’ai été utilisé que quelques minutes, mais il pourrait plaire à d’autres.
Le mode économique, quant à lui, permet de rendre la voiture très discrète au point de n’entendre que très peu le moteur tirant parti des 7 vitesses de la boite automatique 7G-TRONIC PLUS qui sur le papier annonce une conso en mixte à 6.6L aux 100km. Dans notre cas, on évoquera plutôt 15,6L, mais nous nous sommes fait plaisir, ne l’oublions pas!

Chose surprenante (pour moi en tout cas!). La fonction « Start and Stop » qui coupe le moteur à chaque arrêt m’aura surpris. Pour un modèle orienté sport et plaisir, ce n’était pas une association des plus logique dans mon esprit, et finalement c’est sympa! Ca fonctionne très bien et l’on finit très rapidement par ne plus s’en rendre compte tant la SLK 250 est déjà silencieuse à la base de par son insonorisation.

Au niveau du comportement, la SLK est une vraie incitation à rouler librement. Qu’on se balade tranquillement ou non, la voiture suit vos envies sans broncher. Et le moteur, sans avoir les moyens d’offrir une symphonie à vos oreilles lors des montées dans les tours, demeure réellement agréable à écouter. Le seul bémol que je mettrais en lumière, et c’est un peu normal je crois, concerne la fermeté des suspensions. Sur route abîmée on se retrouve un peu secoué, et le travail musculaire de vos fessiers pourra permettre à compenser, heureusement les sièges aident déjà pas mal et l’on est bien loin des limites du supportable.

Au final, on a quoi?

Cette SLK 2011 est une très bonne définition de ce que doit être un roadster. Un mélange de sportivité sachant allier confort et plaisir. Un véhicule donnant envie de partir se balader tranquillement et sans réflexion.
A son volant, c’est bien la sensation que j’ai ressenti durant cet essai et j’aurais souhaité pouvoir réalisé un road trip digne de ce nom avec le véhicule. Toutefois, le plaisir nécessite parfois quelques sacrifices, et ici, ce sera l’espace. On est loin de la voiture 5 places que l’on pourrait remplir d’un tas d’affaires inutiles, juste au cas où, alors que l’on ne part que 2 jours!

Définitivement, elle vaut l’investissement et le plaisir qu’elle apporte justifie les quelques défauts qu’on peut lui trouver. Très certainement que dans la version 350 équipé du V6, le fun doit être encore plus présent, mais même à ce niveau on a largement de quoi s’amuser, croyez moi. Le pack AMG n’y est certainement pas pour rien et je mentirais si je vous disais que cette jolie SLK ne me manque pas de temps à autre.

Kwamé est un touche à tout ! Spécialiste de l'image et la vidéo, quand il n'est pas derrière les essais vidéos de Planete-GT, il réalise pour les autres et développe d'autres projets.

3 Comments

  1. EnFonde6

    15 août 2011 à 11:36

    Pour avoir essayé la voiture en passager avec toi, je confirme que les sièges sont tops, mais ça fait vraiment pas assez de bruit pour un roadster sympa.
    Et j’aime bien ton montage vidéo !

  2. Matt BGTT^^

    16 août 2011 à 11:42

    Sympa le montage vidéo^^ surtout le passage ou j’ai filmé…on ressent toute l’intensité et le plaisir véhiculé par cette voiture haha
    En tout cas sympatoche le test!!

  3. fanny

    17 août 2011 à 8:07

    merci pour cette video très sympas , ça me donne vraiment envie