Shift 2 Unleashed : Le test

Electronic Arts a décidé en 2009 de venir placer un jeu en concurrence des Forza Motorsport et Gran Turismo. Voici qu’en 2011 arrive Shift 2 Unleashed, la deuxième mouture de cette série naissante, qui entend bien venir se faire une bonne place sur ce marché.

Pour ce second opus, Shift abandonne le nom Need For Speed mais reste clairement identifié comme une sorte de « spin-off » de la série à succès d’Electronic Arts. Il est développé par Slightly Mad Studios qui est en partie composé d’anciens développeurs de GT Legends et GTR 2. Et après la très grosse campagne de communication orchestrée autour du jeu, nous étions particulièrement impatients de voir s’il réussit à entrer dans la cours des grands jeux de course actuels. Enfin, sachez que le jeu a été testé sur Xbox 360 à la manette et sur PC avec le volant Logitech G25.

Joli et rapide

Commençons par parler de l’aspect technique du jeu. Les développeurs semblent avoir pris une direction un peu différente du photoréalisme d’un Gran Turismo avec une sorte d’aspect « dessin animé » renforcé par un choix de couleurs plutôt chaudes. Cela n’est pas un défaut en soit puisque l’ambiance est réussie et assez marquée. Du côté de la modélisation des voitures, nous ne sommes clairement pas au niveau d’un GT5, mais les voitures sont toutes suffisamment bien réalisées pour ne pas souffrir de critiques particulières. C’est la même chose pour les circuits, réussis dans l’ensemble bien qu’il faut avouer que les reproductions de certains circuits sont assez fantaisistes. Enfin, le jeu apparait fluide et l’aliasing est mesuré et le tout apparait sans véritable faiblesse. Terminons par souligner le fait qu’il n’est pas trop gourmant sur PC, il tournera sur des machines de 2 ans et plus de manière plus qu’acceptable.

Mieux, mais décevant

Mais là où tout le monde attendait ce Shift 2 Unleashed au tournant, c’est sur son moteur physique, véritable point faible du premier opus. Force est de constater que des efforts ont été réalisés par les équipes de Slightly Mad Studios pour améliorer le tout avec notamment la suppression de l’insupportable rebondissement de la voiture lorsqu’elle est en appuis. Néanmoins, le tout ressemble furieusement à son prédécesseur avec un sentiment de passer constamment en force et d’être plus ou moins en légère glisse. Cela n’apparait clairement pas très réaliste, surtout si l’on compare avec le feeling exceptionnel de Gran Turismo 5, mais le plaisir vient assez vite si l’on accepte ce mécanisme de jeu. Notons en revanche que la physique du mode drift est purement et simplement mauvaise, et l’on ne comprend toujours pas l’intérêt d’avoir 2 conduites différentes. Enfin, notons que le jeu est bien plus agréable au volant qu’à la manette puisque cette dernière impose une conduite très peu progressive.

Dans la tête du pilote

Passons désormais au véritable point fort du jeu : l’immersion extraordinaire ! Shift 2 introduit une nouvelle vue intérieure, qui vous place directement dans le casque du pilote. Outre l’effet de vitesse et sa réactivité aux G encaissés par le pilote, le regard du pilote est aussi géré. En effet, à l’approche d’un virage, la caméra pivote vers le virage, ce qui est sensé reproduire le comportement que vous auriez derrière le volant. Cette vue, aussi réussie soit-elle, peut être déroutante puisque cela peut brouiller votre perception de l’angle du braquage de votre voiture. Mais rassurez-vous, puisqu’une vue intérieure similaire à celle de Shift 1 est disponible et qu’en y ajoutant l’excellente ambiance sonore, vous avez très clairement le jeu de course le plus immersif de tous les temps. En revanche, l’IA est moins réussie, elle reste toujours un peu trop agressive, et vous éjectera régulièrement de la piste. Cependant, elle s’avère plutôt correcte et humaine dans son comportement

Une odeur de DLC

Au niveau du contenu, Shift 2 Unleashed propose de la qualité en bonne quantité. La liste des circuits, par exemple, est impressionnante avec des tracés célèbres en pagaille : Nurburgring, Dijon-Prenois, Bathurst, Spa Francorchamps, Brno, Suzuka, Hockenheim ou bien encore Oberschleben… Du côté des voitures, nous retrouvons beaucoup d’excellentes voitures, des Porsche 911 à la Pagani Huayra en passant par des compactes sportives et des voitures de course du championnat GT1. Il faut toutefois souligner l’absence de Ferrari et aussi noter que beaucoup de voitures proviennent du précédent Shift. Mais rassurez-vous, des petits malins ont déjà découvert dans le contenu du jeu que des DLC sont déjà prévus, et ils seront certainement payants…

Sortez la CB…

Evoquons maintenant la progression et la durée de vie du jeu. Rien de très original de ce côté-là, puisque vous suivez un mode carrière dans lequel vous partirez du bas de l’échelle et vous progresserez petit à petit en achetant de nouvelles voitures. La progression se fait par niveau d’XP que vous récolterez en gagnant des courses ou bien en remplissant des objectifs et en conduisant bien. Chaque niveau vous rapportera de l’argent, parfois des voitures ou des stickers ce qui permet de rendre votre évolution assez aisée. Vous pouvez toutefois régler le niveau de difficulté afin de rendre le challenge vraiment difficile. La durée de vie du mode carrière est assez confortable, et il faut y ajouter un mode multijoueur assez réussi. En revanche, Electronic Arts a poussé le vice très loin avec le mode course rapide puisque vous ne pouvez rouler qu’avec des voitures que vous avez acheté au préalable dans le mode carrière. Cela veut donc dire qu’il faut terminer le jeu et beaucoup jouer pour avoir toutes les voitures… à moins que vous ne sortiez votre CB afin d’acheter un DLC débloquant toutes les voitures.

Conclusion

Vous l’aurez compris, Shift 2 Unleashed est un bon jeu de course, surtout si vous avez apprécié le premier. En revanche, si vous l’aviez détesté, il y a de fortes chances que ce nouveau Shift soit une déception. En effet, son moteur physique a évolué, mais pas assez pour se hisser à la hauteur des Gran Turismo et Forza Motorsport. Il reste toutefois ultra-immersif, complet et plutôt beau, ce qui en fait un jeu à acheter en attendant Forza 4 qui sortira en octobre prochain.

———————————————————————————————————————————————-

PGT aime :                                                                                                                                    PGT n’aime pas :

L’immersion                                                                                                                   La physique décevante
Le contenu                                                                                                                                Les DLC à la con
Les graphismes                                                                                                                    L’IA trop agressive

Note technique : 17/20
Note gameplay : 14/20
Note générale : 15/20

———————————————————————————————————————————————-

6 Comments

  1. Stephane

    4 avril 2011 à 6:37

    Je l’attendais beaucoup ce test et je pense qui merite cette note c’est un bon jeu qui change d’un forza3 ou d’un GT5 mais il merite sa place en haut de la hierachie des jeux de voitures et comme je le pense, pendant longtemps ce shift 2 sera très dur à battre en terme d’immersion.

  2. kartman21

    5 avril 2011 à 10:53

    il y a pleins de bonnes idées dans ce shift 2, et comme dit dans le test une immersion sans précedent (son, vue intérieure, ambiance…)

    Après le gameplay, c’est une histoire de feeling, au volant je le trouve plutôt bien (excecrable avec une manette), rien à voir avec le premier, avec une physique qui personnelement ne me semble pas si déconnante, par contre le drift c’est une horreur.

    Le choix de véhicule est pas mal, les possibilités de modifications ont été poussées (jusqu’au swap moteur) et les réglages sont bien plus fins (pression des pneus, paralélisme, portance, etc…)

    Le top du top étant le choix des circuits qui est un gros point fort selon moi, avec pour chacun des conditions de jour/soirée/nuit, avec des pistes habituellement peu présentes dans d’autres jeux (dijon prenois, spa, ebisu,…)

    L’IA peut effectivement se réveler pénible (agressive), mais elle est bien plus dynamique et pressante que dans un GT ou forza, ce qui renforce la sensation de compétition / challenge, par ailleurs les adversaires ont toujours des voitures similaires à la votre (au niveau puissance), ce qui garantie des courses sérées.

    Un très bon jeu pour moi, pas aussi rigoureux q’un forza ou GT, mais largement suffisant pour y prendre du plaisir !

  3. ZzoundsS

    8 avril 2011 à 6:19

    Enorme!
    Tout le monde ne parle sans cesse que de Forza 3 ou de GT5, mais là, il faut bien se l’avouer, ce Shift 2 enterre, de loin, tout ce qui s’est fait en matière de conduite et d’immersion dans un jeu de voiture.

    Forza 3 est de plus complètement dépassé de par ses graphismes trop « cartoon », et une modélisation (sur piste) en dessous d’un GT5 ou encore de ce Shift 2!

    En attendant de pouvoir croquer à pleine dents un Forza 4 très prometteur, jetez-vous sur ce NFS Shift 2 Unleashed et faite chauffer le bitume… Car l’été sera chaud!!!

  4. Ferrari458Fan

    30 mai 2012 à 8:16

    Cool ces petites vidéos Test !! 🙂

  5. Ferrari458Fan

    31 mai 2012 à 5:18

    Pourquoi tu met que vu intérieur ?? 😉

  6. Ferrari458Fan

    31 mai 2012 à 5:19

    Alors ?