Lamborghini Aventador LP700-4

La Murcielago avait opéré le renouveau de Lamborghini après son rachat par le groupe VAG. Et c’est à la toute nouvelle Aventador LP700-4 que revient la lourde de tâche de lui succéder.

Esthétiquement, l’Aventador est un savant mélange des dernières productions de la marque. La partie avant nous rappelle la Gallardo LP560-4 tandis que le profil et la partie arrière évoque très franchement la redoutable Reventon. Si le tout peut manque d’innovation, elle reste tout de même particulièrement agressive, comme toute bonne Lamborghini tout comme elle garde ses portes à ouverture verticale.

Du côté technique, l’Aventador est bien plus innovante en marquant une nette rupture avec ses devancières. En effet, l’ancien V12, qui provenait des débuts de la marque malgré ses nombreuses évolutions, laisse place à un tout nouveau V12 6.5L. Ce dernier développe une puissance de 700ch pour un couple de 690Nm à 5.500trs/min. Il est accouplé à une nouvelle boite séquentielle à 7 rapports permettant des changements de vitesse en 50ms.

Lamborghini a aussi opté pour un tout nouveau châssis monocoque, qui marque là-encore une rupture avec les précédentes supercars V12 de la marque. Grace à un travail sur le poids, cette LP700-4 n’affiche « que » 1.575kg, ce qui est sensiblement moins qu’une Murcielago. Par ailleurs, les suspensions sont de type « push-pull », c’est-à-dire qu’elles sont placées horizontalement comme sur un grand nombre de voitures de course. De plus, l’aérodynamique de la voiture a été travaillée avec un fond plat ainsi qu’un spoiler mobile qui permettent d’assurer un bon appui aérodynamique. Enfin, tout naturellement, elle est équipée de freins en carbone céramique.

La Lamborghini Aventador LP700-4 fera sa première apparition officielle lors du salon de Genève en fin de semaine. Les premières livraisons devraient avoir lieu dans la seconde partie de l’année à un prix d’environ 300.000€.

EnFonde6 / Fabien est depuis son plus jeune âge un passionné absolu d'automobile dans sa globalité : il aime les 6 en ligne BMW, les Vtec Honda, les V12 Ferrari, les V8 AMG... bref tout ce qui a une âme ! A ses heures perdues, il est administrateur et rédacteur en chef de Planete-GT.