Porsche 918 RSR : Future légende du sport auto ?

Porsche présente aujourd’hui, à l’occasion du salon de l’automobile de Détroit, une déclinaison de course de la future supercar de la marque, la 918. Et quel meilleur nom que RSR pour nommer cette future terreur des circuits ?

Porsche a une longue tradition de sport automobile, mais pas seulement avec les nombreuses 911 de course, puisque les mythiques 917, 908 et autres 962 ont marqué l’histoire. Mais Porsche avait déserté ce créneau puisque le projet qui a enfanté la Carrera GT prévoyait initialement une voiture de course qui a finalement été annulée. C’est donc avec un plaisir immense que l’on accueille cette 918 RSR.

La Porsche 918, c’est avant tout un concept-car présenté au salon de Genève 2010 annonçant une éventuelle nouvelle supercar hybride. Depuis, nous savons que la décision a été prise : elle sera produite en série. Et il semblerait donc que sa carrière ne sera pas que commerciale mais aussi sportive. C’est en tout cas ce qu’on peut en conclure avec cette version fermée et doté d’un imposant aileron ainsi que d’une lame à l’avant. Avec sa décoration bleue et orange rappelant les Porsche aux couleurs de Gulf, elle a absolument tout d’une future légende.

Mais ça n’est pas qu’un exercice de style puisqu’elle est tout aussi redoutable d’un point de vue technique. En effet, en position centrale arrière, nous retrouvons un V8 3.4L issu des RS Spyder de LMP2 qui développe ici 565ch à 10.500trs/min. Un peu faible tout ça ? Porsche le pense aussi en y ajoutant deux moteurs électriques qui ajoutent près de 200ch, ce qui porte la puissance totale à 765ch. Ces moteurs électriques sont alimentés par un système repris de la 911 GT3 R Hybrid qui a participé en 2010 aux 24h du Nurburgring.

Ce système consiste en un générateur alimenté par un volant inertiel tournant jusqu’à 40.000trs/min qui récupère l’énergie cinétique de la voiture lors des freinages pour fournir de la puissance au moteur électrique. En bref, ce volant tourne à vitesse presque constante grâce à la réduction des frottements, jusqu’à ce qu’il soit réembrayé au moteur électrique pour lui fournir l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Puis, lors d’un freinage, l’énergie des roues est transmise au volant inertiel afin de lui faire regagner de la vitesse et ainsi recommencer à lui permettre de faire fonctionner le moteur électrique.

LA Porsche 918 RSR devrait commencer sa carrière en course au cours de l’année 2011, lors des 24h du Nurburgring, et elle pourrait même marquer un retour de Porsche aux 24h du Mans à l’avenir. Et pour la 918 de série ? Il faudra en revanche attendre 2013.

6 Comments

  1. JGTC

    10 janvier 2011 à 7:41

    Magnifique ! Aux couleurs Gulf pour ne rien gâcher. Une victoire au ring la ferait rentrer dans la légende par la grande porte !

  2. SupaPictave

    11 janvier 2011 à 12:20

    En revanche le convecteur temporel prend la place du passager…

  3. faburisu

    11 janvier 2011 à 12:24

    SupaPictave , t’est un globe ? C’est une voiture de course pas un bus …

  4. HypoSkonss

    14 janvier 2011 à 9:24

    faburisu> http://fr.wikipedia.org/wiki/Retour_vers_le_futur
    Second degré, humour, toussa…

  5. faburisu

    14 janvier 2011 à 5:12

    Oui donc c’est bien ce que je dit … c’est un gloduss !

  6. asprowarior

    15 janvier 2011 à 5:28

    Moi j’ai trouvé ça marrant!
    Vivement qu’ils fassent un proto sur les hunaudières pour mettre leur féssées aux turbo-mazouts…
    Et vivement la fin du diésel tout court!

    Au fait c’est quoi un gloduss faburisu?