Test Drive Unlimited 2 : Premières impressions

Test Drive Unlimited 2 est un des jeux que nous attendons le plus sur Planete-GT.com, simplement parce qu’il met en avant le simple plaisir automobile au même niveau que la course pure. C’est donc avec bonheur que nous avons essayé la beta afin de se faire un premier avis sur le jeu.

Cette beta se déroulait ce samedi, pour 4h seulement, les développeurs souhaitaient tester les serveurs en invitant de nombreux joueurs à venir essayer le jeu durant cette soirée. Nous y avons participé pendant plus de 3h, ce qui nous permet d’avoir un premier avis sur le jeu, bien que cet avis ne peut pas être définitif étant donné que les gars d’Eden travaillent encore énormément afin d’améliorer le jeu. Pour finir, nous n’avons pas pris d’images et vidéos (celles de l’article sont des trailers officiels) puisque cela est interdit toutefois nous souhaitions vraiment vous parler du jeu pour tous ceux qui n’ont pas eut la chance de l’essayer.

Techniquement réussi

Commençons par l’aspect technique. Nous y avons joué avec les graphismes réglés à leur maximum et c’est plutôt une belle surprise. Les environnements sont très réussis et variés, nous passons de petites villes à des zones désertiques en passant par des forêts ou des plages. L’identité visuelle de l’île d’Ibiza (la seule disponible dans la beta) est une réussite même si ce n’est pas graphiquement le plus beau jeu que l’on ait pu voir. Il ne faut pas oublier que c’est déjà impressionnant pour un jeu qui se déroule dans un monde totalement ouvert. Du côté des voitures, c’est là aussi très bon avec une modélisation de qualité avec de nombreux détails même si nous n’atteignons pas la qualité d’un Gran Turismo 5. Deux bémols sur les voitures, le rendu des peintures est parfois un peu curieux et le son des moteurs n’apparait pas franchement réussi. Mais d’un point de vue technique, TDU 2 est bien parti même s’il faut noter des bugs d’affichage qui sont liés en grande partie au fait que le jeu est encore une beta.

Agréable, pas irréprochable

Du côté de la physique, nous attendions une vraie amélioration par rapport au premier opus qui n’était pas irréprochable à ce niveau. Nous sentons ici une véritable amélioration dans le ressenti de la voiture, d’autant que les routes ne sont plus autant bosselées que sur le premier opus, ce qui permet une conduite plus précise et agréable. Malheureusement, nous sommes encore loin de la perfection puisque les drifts sont presque impossibles car soit la voiture décroche violemment, soit le contrebraquage est trop réactif ce qui vous envoie là aussi dans le décor. Par ailleurs, nous avons joué avec le Logitech G25, et même si nous n’avons pas trop cherché à le régler précisément pour mieux profiter du jeu, il faut avouer que le feeling au volant n’était pas extraordinaire avec une grande zone de floue et un retour de force pas extraordinaire. En outre, il est absolument impossible de démarrer autrement qu’en 1ere vitesse, ce qui est assez déroutant car il ne se passe absolument rien sur un autre rapport. Toutefois, il faut avouer que malgré tout, le plaisir de se balader à hautes ou basses vitesses reste intact tout comme le plaisir nouveau d’arpenter des chemins au volant d’un SUV. Et puis, les défauts ont été signalés en masse aux développeurs qui ont pris en compte ces remarques afin d’améliorer le jeu. Donc rien de grave à ce stade du développement !

Welcome to Ibiza

Parlons désormais de l’ile d’Ibiza. Cette dernière est assez différente de celle d’Oahu, plus européenne avec des routes moins larges, moins de grands axes tout droit et moins de routes tout court. En effet, une très grande partie des kilomètres la carte est constituée des chemins, ce qui n’est pas forcément un mal puisque cela nous permet de sympathiques promenades champêtres à plus de 150km/h. Les décors sont très variés, les routes et chemins ont des tracés appréciables et les environnements sont convaincants. Au niveau de la taille même de la carte, elle est confortable bien que pas impressionnante. Mais il faut bien se souvenir que l’ile d’Oahu sera aussi présente dans le jeu final.

Nouveautés appréciables

Evoquons désormais les nouveautés proposées par ce Test Drive Unlimited 2. Tout d’abord, le cycle jour/nuit et la météo dynamique qui constituent une véritable avancée pour l’immersion et le réalisme. Et de ce point de vue, c’est une parfaite réussite, la nuit tombe très naturellement et est très bien rendue, ni trop lumineuse, ni trop sombre. La météo dynamique est tout aussi réussie avec une pluie convaincante même s’il faut noter que les essuies glaces en vue intérieure ne sont pas fonctionnels. Autre nouveauté, les dégâts et salissures sur les voitures. Ces deux nouveautés sont très gadget puisque les dégâts, relativement faibles, n’affectent (pour le moment ?) pas la mécanique tandis que les salissures affectent les voitures toujours de la même façon. Toujours du côté des voitures, nous avons désormais un éditeur de livrée qui permet de personnaliser votre peinture. Nous remarquons que de nouveaux types de peinture ont été ajoutés avec du mate et du carbone tandis que vous pouvez créer des stickers. Au premier abord, l’éditeur de stickers semble moins poussé que celui d’un Forza Motorsport 3 mais nous ne l’avons pas suffisamment essayé pour en juger. Autre nouveauté sympathique, nous pouvons désormais utiliser les clignotants et décapoter la voiture. Cela renforce l’immersion et il faut souligner que la cinématique de mise en place du toit de la Ferrari California est retranscrite à la perfection. En outre, TDU 2 vous propose d’avantage d’immersion à travers différents aspects lié à votre personnage. Vous pouvez désormais vous déplacer dans une vue à la première personne à l’intérieur des magasins ou de votre maison. C’est sympathique, mais cela n’apporte pas grand-chose pour le moment (mais il faut attendre de voir le jeu final et son « scénario » pour en juger). Vous pouvez aussi aller au casino, vous achetez des vêtements ou bien vous allez faire de la chirurgie esthétique pour changer l’apparence de votre personnage. C’est appréciable, mais nous espérons que cela sera bien intégré dans le jeu final.

Conclusion

Au final, même si nous devons certainement oublier de parler de certaines choses, ce premier contact avec Test Drive Unlimited 2 est très réjouissant. Il y a encore de nombreux défauts mais ils concernent en grande partie des éléments qui peuvent être modifiés durant cette phase de beta et non des parties élémentaires du jeu qui sont, elles, très réussies. Et la chose la plus importante à nos yeux est que l’esprit du premier Test Drive Unlimited a été conservé ! Nous attendons donc avec impatience la sortie de Test Drive Unlimited 2 au premier trimestre 2011 sur Xbox 360, Playstation 3 et PC.