SBK X : Le test

Milestone continue de faire vivre sa franchise SBK avec l’épisode X qui se veut être la meilleure simulation de moto actuelle. Et vous allez voir à travers ce test que des efforts ont été fait pour améliorer le tout, mais pas trop…

SBK, pour Superbike, car là où son concurrent MotoGP reprend la discipline la plus connue Milestone lui préfère la licence Superbike tout aussi intéressante. Déjà auteur d’un épisode de la série des MotoGP puis de nombreux épisodes de la série SBK ainsi que plusieurs jeux de voitures, ces développeurs sont donc spécialisés dans le domaine. Pour SBK X, le but n’était clairement pas de révolutionner le genre mais plutôt d’évoluer tranquillement vers plus de qualité comme vous pourrez le lire à travers ce test. Précisions que le jeu a été testé sur Xbox 360 mais qu’il est aussi disponible sur Playstation 3 et PC depuis le 4 juin.

Vieillot & Vide

Sur l’aspect technique, le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas le point principal d’évolution du jeu. Les environnements sont très souvent vides, peu détaillés et d’une qualité générale très en deçà des standards du genre. Les motos sont plus satisfaisantes avec une modélisation plutôt correcte même si là encore, on regrette un manque de détails général. Mais de ce point de vue, le principal concurrent MotoGP 09/10 ne fait pas vraiment mieux. En revanche, notons tout de même des animations convaincantes, un sol mouillé de belle facture ainsi qu’une fluidité générale du jeu malgré l’affichage d’un grand nombre de motos à l’écran.

La simulation avant tout

Du côté du gameplay, il y a deux façons d’aborder SBK X. D’un côté, le mode arcade, de l’autre, le mode simulation. Le premier propose une physique très simplifiée, avec des motos très nerveuses sans véritable poids ou inertie et un bouton boost qui ressemble un peu à la position d’attaque de MotoGP. Si ce mode permet aux débutants de s’amuser, ça n’est clairement pas la manière la plus agréable d’aborder ce jeu qui est avant tout une simulation. Dans le mode du même nom, le résultat est plutôt convaincant d’autant plus que vous pouvez là encore régler le niveau de simulation et activer la gestion du poids des pilotes. Il permet donc à la fois aux débutants et aux pilotes confirmés de goûter à la simulation d’autant plus que le plaisir de pilotage est présent en particulier avec le dosage de l’accélérateur et le choix de la bonne trajectoire.

SBK, SSP, STK

Là ou les efforts ont été fait, c’est assurément les différents modes de jeu et sur le contenu. Ce dernier est très complet avec notamment l’introduction de deux disciplines en dessous du Superbike : le Superstock et le Supersport. Cela permet de varier les plaisirs, mais surtout d’avoir une progression comme sur un MotoGP où vous partez des 125cm3 pour monter en grade. Vous avez d’ailleurs toutes les motos de ces championnats avec entre autres des Ducati 1198R, BMW S1000 RR ainsi que des Honda et Yamaha, toutes avec un son agréable. Au niveau des circuits, le panel est complet avec des grands noms tel que Magny Cours, le Nurburgring, Brno, Monza ou bien encore Valencia. Des tracés parfois modélisés de manière curieuse mais qui sont suffisamment nombreux pour garantir une certaine diversité.

Classique mais convaincant

Par ailleurs, du côté des modes de jeux, vous avez les classiques championnats, week-end de course, course rapide, contre la montre mais aussi des plus originaux modes carrière et histoire. La carrière retient notre attention avec la création de votre pilote puis le choix des contrats à signer pour rejoindre une équipe, vous commencerez d’ailleurs en bas de l’échelle en championnat Superstock. Puis, au fil de votre progression, vous aurez des propositions d’équipes de catégories supérieures afin de vous mener à terme dans le championnat Superbike. Si ce mode carrière reste très loin de l’excellente gestion de la carrière de MotoGP 09/10, SBK X vous garantie une expérience satisfaisante. Et par conséquent, la durée de vie s’avère confortable, dépassant largement les 15h si vous jouez normalement. Et à cela, il faut ajouter un multijoueur à 16 plutôt classique mais correctement réalisé.

Conclusion

Bref, vous l’aurez compris, SBK X n’est qu’une évolution en douceur de SBK 09, lui-même une évolution de SBK 08. Techniquement pauvre, il n’en reste pas moins la référence des jeux de moto à partir du moment où l’on attend de la simulation. Une réussite donc, même si on invite Milestone à se remettre en question car la recette ne marchera pas indéfiniment.

———————————————————————————————————————————————–
PGT aime :                                                                                                                   PGT n’aime pas :
L’aspect simulation                                                                                                   Les graphismes
Le contenu                                                                                                                   Le manque d’évolutions
Le multijoueur à 16

Note technique : 12/20
Note gameplay : 16/20
Note générale : 15/20
———————————————————————————————————————————————–