Forza Motorsport 3 : La preview avec vidéos

Nous vous parlons désormais de Forza Motorsport 3 depuis plusieurs mois, nous l’avons même essayé en avant-première. Mais à un mois de sa sortie, il est temps d’avoir un premier avis sur ce qui devrait être le jeu de course de l’année.

Commençons par évoquer l’aspect technique qui constitue une des grosses avancées par rapport à Forza Motorsport 2. En effet, la modélisation des voitures est bien plus fine avec enfin un niveau de détail à la hauteur du console HD. On reste derrière la qualité hallucinante d’un Gran Turismo 5 Prologue, mais le niveau atteint est plus que satisfaisant. Au niveau du seul circuit disponible dans la démo, l’environnement était là aussi particulièrement réussi avec une belle profondeur de champs et de très beaux décors. Le tout est de plus très fluide même si nous notons quelques bugs d’affichage pour le moment.

Du côté du gameplay, c’est une évolution en douceur. Les habitués de Forza Motorsport 2 ne seront pas déroutés mais les voitures ont plus d’inertie et le travail des pneus est bien rendus avec des élargissements de trajectoires plutôt convaincants. Le drift est aussi plus agréable avec des dérives plus intuitives et qui peuvent être beaucoup mieux contrôlées que dans le précédent opus. La vue intérieure s’avère aussi très jouable même si elle ne permet pas une grande immersion en étant trop rigide et trop proche du volant. Dommage, surtout quand on la compare à la vue intérieure de NFS Shift.

Lors des courses, nous pouvons apprécier une IA plutôt réussie. En effet, cette dernière n’hésite pas à doubler mais en le faisant proprement contrairement à Shift. Elle sait être rapide ou facile selon vos réglages de difficulté afin de combler tous les joueurs. En effet, Forza Motorsport 3 propose un bon nombre d’aides au pilotage qui permet aux plus novices en jeux de course d’avoir immédiatement du plaisir. Vous pouvez avoir un pilotage presque automatique mais les pilotes peuvent apprécier de désactiver l’ABS, l’antipatinage le contrôle de stabilité mais aussi d’avoir un embrayage manuel.

Autour de ces points importants, Forza Motorsport 3 dispose aussi de nombreux atouts. A commencer par des sons moteurs particulièrement réussis qui permettent de renforcer le plaisir de piloter en écoutant, par exemple, hurler un V8 Ferrari. Les menus sont aussi bien plus stylisés avec une clarté et une beauté générale qui rappelle très fortement Gran Turismo 5 Prologue dans la sélection des couleurs de la voiture.

Bref, ce premier galop d’essai nous permet de renforcer notre avis positif sur Forza Motorsport 3 qui se place plus que jamais en bonne position pour devenir une nouvelle référence du genre… en attendant Gran Turismo 5.