Peugeot RCZ : Le lion sort les griffes

La Peugeot RCZ s’était dévoilée il y a quelques semaines à travers des teasers qui cachaient encore la partie arrière de la voiture. Voici désormais sa présentation officielle avant sa première apparition au Salon de Francfort.

L’esthétique du concept car est en très grande partie préservée sur la RCZ (oubliez le 308, son nom est simplement RCZ). Nous retrouvons donc la bouche avant agressive issue de celle de la 308 tandis que le profil très particulier est souligné par des arches de toit en aluminium. Le double bossage du toit, qui rappelle des célèbres créations de Zagato, est même reconduit en série malgré le surcoût occasionné. La partie arrière évolue dans les détails avec des feux identiques mais le bas du pare-chocs change avec l’adoption un extracteur d’air et d’une sortie d’échappement qui n’est plus centrale. Notons pour finir qu’elle s’équipe aussi d’un aileron rétractable sur la malle arrière.

A l’intérieur, nous retrouvons la planche de bord de la 308 légèrement modifiée afin de la rendre plus exclusive en particulier avec une petite horloge entre les aérateurs. Si la RCZ est propose 4 places, il faut toutefois la classer dans les coupé 2+2 tant les places arrières seront destinées à des passagers très occasionnels du fait de la faible habitabilité arrière.

Sous le capot de la Peugeot RCZ, nous retrouvons 2 motorisations essences et 1 motorisation diesel. L’entrée de gamme est assurée par le 1.6L THP développant 156ch tandis que la plupart des ventes seront certainement réalisées en France avec le 2.0L HDI 163ch. Enfin, le haut de gamme sera assuré par le tout nouveau 1.6L THP dans sa déclinaison 200ch qui permet au coupé Peugeot d’effectuer le 0 à 100km/h en 7.6 secondes.

De plus, à l’occasion du Salon de Francfort, Peugeot présentera une déclinaison Hybrid 4 qui sera propulsée par le 2.0L HDI 163ch accouplé à un moteur électrique de 37ch sur les roues arrière. Cette version pourrait être proposée en série d’ici 2 ans.

La Peugeot RCZ sera commercialisée au printemps 2010 pour un prix d’entrée de gamme d’environ 26.000€.

1 Commentaire

  1. debuiche

    7 août 2013 à 12:20

    Peugeot s’est bien amélioré je pense!!!