Race Pro : Le test

Nous vous l’avions déjà présenté il y a quelques semaines, mais voici enfin notre test de Race Pro, le titre exclusif Xbox 360 de Simbin qui se veut devenir le summum de la simulation de course automobile sur console.

raprx3002
Tout d’abord faisons un petit point sur l’environnement autour de ce jeu. En effet, si Race Pro est une licence parfaitement inconnue sur console, c’est en revanche un titre phare sur PC. En quelques années, les jeux de Simbin, GTR en tête, se sont imposés comme les références absolues des simulations de courses automobiles sur PC. En arrivant sur console, la concurrence est plus rude avec Forza Motorsport 2 mais aussi Gran Turismo 5 Prologue. Cependant, son approche diffère avec presque exclusivement des voitures de course.

raprx3007
Graphiquement parlant, le jeu n’est pas à la hauteur de la référence qu’il veut être. En effet, si dans sa globalité le jeu ne choque pas visuellement, dans les détails c’est nettement moins valorisant. Les voitures ne sont pas très détaillées, avec certaines textures grossières et les dégâts sur ces voitures sont assez sommaires puisque les voitures se déforment plus ou moins toujours de la même façon. Les circuits sont aussi très corrects mais sont extrêmement pauvres en détails, en particulier au second plan où l’on a l’impression que le circuit n’est entouré que d’un désert. Par ailleurs, on note quelques soucis d’affichage, avec un peu de clipping et dans de très rares instants de petites chutes de framerate. Mais au final, le jeu est correctement réalisé même s’il est très clairement à la traîne face à la concurrence, GT5P en tête.

raprx3034
Parlons désormais de la principale promesse de ce Race Pro, le gameplay. En effet, les craintes étaient de mise sur la jouabilité du jeu à la manette puisque les versions PC ne sont vraiment jouables qu’avec un volant. Mais les craintes sont vites oubliées après les premiers tours de roues. C’est jouable, et le feeling vient très vite ! La conduite est agréable et on ressent assez bien les réactions de la voiture avec par exemple les remontées de couple sur une traction puissante. Par ailleurs, avec une vue intérieure très jouable, l’immersion est réussie. Cependant, le volant manque dans certaines situations avec notamment de grosses difficultés à contrebraquer efficacement, ce qui rend la conduite des tractions un peu violente assez délicate puisqu’il est presque impossible de maîtriser une glisse. Notons aussi des problèmes pour doser le freinage, cela a pour effet de parfois bloquer les roues sans s’en rendre compte. Mais dans l’ensemble, le plaisir est franchement là, quelque soit les voitures.

raprx3053

L’intelligence artificielle est réussie sur certains points avec des attaques assez bien placées qui peuvent donner des courses  très animées. Cependant, elle souffre d’un énorme défaut puisqu’il est presque impossible de faire bouger les voitures de l’IA sur un contact, volontaire ou non. Pire, suite à ces contacts, vous êtes presque systématiquement envoyés dans le décor. De plus, elle est ultra bourrine et ne s’arrête pas si vous êtes en perdition au milieu de la piste. Dès lors, vous êtes percutés et la course est presque systématiquement terminée pour vous. Très énervant ! On notera aussi au chapitre des détails énervants un script sur les collisions avec les murs. Lors d’un contact, la voiture fera presque systématiquement un 180° sur elle-même sans raison. Sur des circuits urbains, cela peut parfois devenir insupportable car cela se déroule même sur des contacts à basse vitesse qui n’aurait aucune véritable incidence en réalité.

raprx3052

Le contenu du jeu, de son côté, est assez bon. Il y a beaucoup de voitures assez différentes, allant de la Mini à la F3000 en passant par des grosse GT1 ou des voitures du championnat WTCC. Elles sont chacune assez bien modélisées, et disposent d’un style de conduite vraiment propre a chaque modèle. Les circuits sont là aussi variés avec des tracés classiques comme Laguna Seca, d’autres circuits moins connus mais tout autant intéressants, mais aussi des circuits en ville ultra techniques comme Pau, Porto et Macao. Le jeu propose plusieurs modes de jeu : Carrière, Course unique, Championnat, Contre la Montre et Multijoueur. La Carrière propose une progression à travers des contrats qui vous permettront de débloquer des voitures au fur et a mesure du jeu. Le mode championnat permet d’effectuer une saison complète à bord des véhicules déjà débloqués. Le reste est très classique. Le tout permet d’avoir une durée de vie assez conséquente qui ne souffre d’aucune critique.

raprx3051

Pour finir, parlons du jeu en ligne sur le Xbox Live. Il est partagé en 2 avec d’un côté les parties avec classement, et de l’autre les matchmaking d’amis. Les parties avec classement ont pour curieuse particularité de ne pas pouvoir enchaîner les parties, à chaque fin de course il faut aller chercher ou créer une nouvelle partie. Les matchmaking permettent d’inviter ses amis et d’enchaîner les courses. Cependant, nous ne pouvons pas changer de voiture dans la partie, chose qui est plutôt regrettable au final. De plus, le online souffre de quelques problèmes de mise au point. En effet, dès qu’une personne rejoint une partie, celle-ci est gravement ralentie pendant quelques secondes et peuvent mener jusqu’à un freeze du jeu. Autre souci, dès que l’hôte quitte la partie, celle-ci est fermée contrairement à ce qu’on l’on peut voir sur le online d’un Forza Motorsport 2. Enervant car beaucoup de joueurs ont la fâcheuse manie d’être mauvais joueurs et de partir quand ils se font doubler.

raprx3043

En conclusion, Race Pro est un excellent jeu de course mais qui est loin d’être parfait. Cependant, pour un coup d’essai sur console, c’est une véritable réussite qui va satisfaire nombre de passionnés de jeux de course. Simbin ayant récemment annoncé le développement d’un jeu exclusif sur PS3, on espère qu’il tirera les leçons des petits défauts de Race Pro pour offrir un titre encore plus réussi.

Note technique : 12/20

Note de gameplay : 16/20

Note générale : 15/20