Peugeot 3008 : un crossover pas très félin

Peugeot nous l’avait fait découvrir sous forme d’un faux concept car nommé Prologue au mondial de Paris, en voici la version définitive nommée très logique 3008. Il se veut être un crossover, mélange de SUV et de monospace.

Esthétiquement, pas de surprises, il est identique au concept car. L’avant est assez curieux, il annonce le nouveau style Peugeot avec les regards plus anguleux plutôt remplaçant les feux qu’avait inauguré la 206 en son temps. Malheureusement, si de l’avis des gens travaillants en interne, notamment sur la 408, le nouveau design Peugeot sera très agréable, ce 3008 n’est pas forcément le meilleur représentant de ce style. Cependant, le profil et l’arrière sauvent la mise avec un côté plus classique qui pour la catégorie n’est pas forcément déplaisant.

En voyant l’intérieur, on se dit que le 3008 est en réalité une des ces charentaises automobile comme l’est la Renault VelSatis : « C’est moche, mais qu’est ce qu’on est bien dedans ! ». En effet, pour le coup l’intérieur est une réussite avec un style s’inspirant de la planche de bord d’une Audi R8. Ca n’est certes pas original, mais c’est très réussi et plutôt élégant. Comme constaté sur la 308, la qualité de fabrication devrait être au rendez-vous.

Sous le capot, le 3008 reçoit côté moteurs essences  1.6L Vti de 120ch et le 1.6L THP de 150ch. Côté moteurs diesels, nous retrouvons le 1.6L Hdi 110ch et les 2.0L Hdi de 150 et 163ch. A noter qu’une version hybride fera son apparition dans un avenir relativement proche puisqu’il y a des prototypes en roulage.

Contrairement à ce que son esthétique pourrait le laisser penser, le 3008 n’est pas un 4×4. Il n’a en effet que 2 roues motrices mais Peugeot met un accent tout particulier sur un système de gestion électronique de la motricité, le Grip Control. Il dispose de plusieurs modes qui calibrent l’ESP, l’anti-patinage et la répartition du couple entre les 2 roues selon que l’on roule sur route, neige, sable ou bien boue. Toutefois, une version 4 roues motrices sera disponible sur la version HyMotion 4 avec ses 2 moteurs électriques dans chacune des roues arrières.

En somme, avec le 3008, Peugeot semble assez bien correspondre aux attentes du marché avec un monospace concurrent des C4 Picasso et autres Scénic, tout en proposant un look de SUV qui est bien le principal désir des acheteurs de Suv, bien avant les 4 roues motrices. Pour finir, une version longue avec 7 places plus luxueuse arrivera d’ici la fin 2009.

2 Comments

  1. ROµ

    14 janvier 2009 à 9:01

    Mon dieu quelle horreur !!!
    Effectivement le poste de « pilotage » semble accueillant, mais il faut au moins être de ceux qui portent un jogging avec un blouson de cuir pour se soucier si peu de l’image que l’on donne de soit !

  2. xguilx1

    15 janvier 2009 à 6:48

    En même temps on ne peut raisonnablement trouver un 4×4 félin, quel qu’il soit…